A la UneEntreprises

Fondation Endeavour: signature d’une convention avec 5 universités du Burkina

Le Directeur du Burkina du Groupe Endeavour Mining, Adama Soro. (Ph. Yvan Sama).

Le Groupe Endeavour Mining se veut une entreprise citoyenne, soucieuse du développement socioéconomique des zones où elle est implantée. Ainsi, elle fait des investissements sociaux dans ses pays hôtes dans plusieurs secteurs, notamment, la santé, l’éducation, l’accès à l’eau et l’énergie. Le Groupe a mis en place la Fondation Endeavour pour la mise en œuvre de ses projets de développement durable. C’est dans ce cadre que la Fondation a signé une convention-cadre de partenariat avec des universités du Burkina Faso. L’objectif de cette convention est d’améliorer l’insertion professionnelle des jeunes diplômés des filières liées aux activités minières et au-delà. La cérémonie de signature du partenariat a eu lieu le 8 avril 2022 à Ouagadougou.
Endeavour Mining est soucieuse et désireuse de soutenir l’émergence d’une jeunesse dynamique et bien éduquée. Elle affirme sa volonté de soutenir les efforts du gouvernement du Burkina Faso qui œuvre pour l’amélioration du système éducatif. L’éducation est d’ailleurs l’un des axes prioritaires de la stratégie de développement durable du Groupe. C’est dans ce cadre qu’à travers sa Fondation (Fondation Endeavour), il a initié une convention-cadre de partenariat avec 5 universités du Burkina Faso. Le partenariat a une durée de 3 ans. Il s’agit, notamment, de l’Université de l’Unité africaine (ex-IAM), de l’Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2IE), de l’Université Aube nouvelle (U-AUBEN), de l’Université de technologies et de management (UTM) et de l’Université Ouaga 1 Pr Joseph Ki-Zerbo (UJKZ) de Ouagadougou. Il faut cependant noter que le contrat de partenariat avec l’UJKZ est en cours de finalisation. Selon la Directrice des opérations de la Fondation Endeavour, Sonia Toro, l’objectif de ce partenariat est de promouvoir l’excellence des jeunes diplômés. Le partenariat offre aux bénéficiaires un cadre d’expression professionnelle à travers des opportunités de stages au sein des mines de Endeavour Mining au Burkina Faso (Houndé, Mana, Boungou et Wahgnion).

Offre de stage à 60 jeunes diplômés issus de 5 universités

Troisième personne à partir de la gauche, le représentant du ministère de l’Enseignement supérieur, Alain Ouédraogo, les représentants des universités signataires de la convention et les responsables de Endeavour Mining. (Ph. Yvan Sama).

Ainsi, la signature de cette convention-cadre de partenariat permettra à la Fondation d’offrir des stages d’immersion en entreprise ou des stages d’insertion professionnelle à 60 jeunes diplômés. Cela, chaque année durant la période du partenariat (3 ans). Ces stagiaires seront issus des 5 universités signataires de la convention-cadre de partenariat avec Endeavour Mining. A en croire le Directeur du Burkina du Groupe Endeavour Mining, Adama Soro, la signature de cette convention entre Endeavour Mining et ces universités est une collaboration gagnant-gagnant. « Cette convention va offrir aux étudiants de ces universités, un espace d’apprentissage supplémentaire au-delà de la théorie. A notre niveau, à Endeavour Mining, nous aurons une opportunité d’interagir avec ces institutions de formation sur des thématiques ou des problématiques que nous pouvons rencontrer, notamment, au niveau technologique », a-t-il expliqué.
Alain Ouédraogo, représentant du ministère de l’Enseignement supérieur, exhorte les signataires de la convention au respect des différentes orientations, des objectifs assignés et des clauses du contrat.

La politique de développement des talents locaux du Groupe
Endeavour Minig participe à l’émergence de personnes qualifiées en offrant un cadre d’apprentissage aux jeunes diplômés. L’entreprise est convaincue que ces jeunes cadres du futur seront davantage en mesure de relever le défi du développement économique et de la croissance en Afrique de l’Ouest. En 2021, 400 stagiaires ont été reçus dans les mines du Groupe en Afrique de l’Ouest. Le représentant des universités signataires du partenariat, Tertius Zongo, s’est réjoui de la signature de cette convention. Il est, par ailleurs, le président d’honneur de l’UTM. Pour lui, ce partenariat traduit la volonté du Groupe à travers la Fondation Endeavour de contribuer à la formation et à la valorisation de la compétence locale. Les universités, ajoute-t-il, sont engagées à faire profiter ce partenariat au plus grand nombre de jeunes formés.
Issouf TAPSOBA (Collaborateur)

 

Encadré

Les axes du partenariat
Trois (03) axes définissent la convention-cadre de partenariat

Axe1 : Accueil de stagiaires des 5 universités au sein de toutes les mines de Endeavour Mining au Burkina selon des thématiques et des périodes arrêtées d’un commun accord ;
Axe2 : Mise en œuvre de projets d’intérêts communs, notamment, des activités pédagogiques visant à informer les étudiants sur les besoins et réalités des compagnies minières ainsi que les techniques de recherche d’emploi ou de réaction de CV ;
Axe3 : Mise en œuvre de projets de recherche liés aux activités et aux besoins des mines de Endeavour Mining au Burkina et entrant dans l’objet de la convention- cadre.

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page