A la UneEntreprises

PAIF-PME: les lauréats reçoivent leurs prix

• Une compétition pour promouvoir l’émergence de microentreprises durables

• 37 lauréats dans différents secteurs pour la première édition

• Près de 300 millions de subventions accordées

Chèques en mains, les douze (12) lauréats d’un appui financier ont posé avec les autorités. (Ph: Yvan Sama)

Le Projet d’appui à l’inclusion financière et l’accès au financement des petites et moyennes entreprises (PAIF-PME) est une initiative de l’Etat burkinabè financée par la Banque mondiale. L’objectif global du projet est d’accroître l’accès aux services financiers numériques et faciliter l’accès au crédit, en particulier, pour les agriculteurs, les femmes et les jeunes.
A travers sa sous-composante 3.2, « Renforcer les services de développement des entreprises pour les PME », il est prévu l’organisation d’une Compétition de plans d’affaires (CPA), dont l’objectif est de profiter des solutions de technologies financières pour surmonter les obstacles entravant l’accès au crédit des PME dirigées par des femmes et des jeunes, en améliorant à la fois l’offre et la demande. La première édition de la CPA, qui s’est déroulée dans les treize (13) régions du Burkina Faso, au cours de l’année 2021, a connu la participation d’un millier de candidats de tous les secteurs d’activités économiques.

Des bénéficiaires de l’appui technique du PAIF-PME devant leur permettre de bénéficier de financements des institutions bancaires partenaires, avec leurs attestations. (Ph: Yvan Sama)

La sélection des lauréats a été réalisée par un jury pluridisciplinaire de quinze (15) membres suivant une procédure rigoureuse, minutieuse et participative. En relation étroite avec l’équipe du Projet, le jury est parvenu à définir les critères objectifs de sélection assortis de grilles d’évaluation, adopter une méthodologie pour la sélection des lauréats et déterminer les prix des lauréats. Les travaux du jury ont porté particulièrement sur une présélection suivant des critères éliminatoires, l’analyse et la notation des différents plans d’affaires suivant les critères arrêtés , la centralisation des notes ; la présélection des candidats pour le pitch de présentation orale de leurs projets, la réalisation des pitchs des candidats sélectionnés ; la synthèse des notes et la sélection définitive des lauréats.
Il ressort de cet exercice, la sélection de trente-sept (37) lauréats dans les différents domaines de la vie économique, dont douze (12) devant bénéficier d’un appui financier, à travers une subvention de leurs projets octroyée par l’Etat. Les vingt-cinq (25) autres bénéficieront d’un appui technique du PAIF-PME devant leur permettre de bénéficier de financements des institutions bancaires partenaires. Les subventions octroyées vont de 11. 494 000 à 37. 000 000 FCFA par projet, soit un montant global de financement de 288. 976 327 FCFA.
La cérémonie de remise des prix aux lauréats de la première édition s’est déroulée le mardi 27 septembre 2022 à Ouagadougou. A l’occasion, ceux qui ont bénéficié d’un appui financier ont reçu leurs chèques et les autres des attestations, de l’appui technique.
Les autorités présentes, en l’occurrence le ministre de l’Economie, des Finances et de la Prospective, Seglaro Abel Somé, et la Représentante-résidente de la Banque mondiale au Burkina Faso, Maïmouna Mbow Fam, s’adressant aux lauréats, ont tenu à apporter leur lot d’encadrement de l’émulation de ces jeunes, afin d’apporter une réponse aux besoins de développement et de création d’emplois dans le pays. « Seul l’effort et la constance dans le travail payent.
C’est pourquoi, je tiens à vous inviter à faire en sorte que ces subventions à vous accordées puissent participer de la pérennisation de votre entreprise au profit du développement de notre pays », leur a lancé Seglaro Abel Somé. « Je vous exhorte à faire de vos projets le tremplin de la création de richesse et d’innovation continue.
Si vous avez été sélectionnés, cela démontre le mérite de votre projet et je crois fermement que ces projets contribueront fortement à l’émergence du pays », a renchéri Maïmouna Mbow Fam, Représentante-résidente de la Banque mondiale au Burkina Faso.
Martin SAMA

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page