A la UneSociété-Culture

Comprendre l’histoire du Faso: L’Université Joseph Ki-Zerbo lance la réflexion

Du 23 au 25 novembre un colloque international pour la question,
• 10 pays attendus à Ouaga
Du 23 au 25 novembre, se tiendra à Ouagadougou, un colloque international sur le thème : « Le Burkina Faso en Afrique et dans le monde ». Pour en parler, le comité d’organisation, constitué du département d’Histoire et Archéologie de l’Université Joseph Ki-Zerbo, et l’association des historiens du Burkina, ont tenu une conférence de presse, le 15 novembre dernier.
Le Pr Moussa Willy Batenga, président du comité d’organisation, a planté le décor d’entrée. « Nous disposons de beaucoup de travaux au sein du département, comme les travaux des professeurs, des étudiants en Thèse, en Master et nous voulons, à travers ce colloque, insérer la réflexion dans l’histoire africaine et dans l’histoire mondiale. »
Selon ses explications, ce colloque, qui entre dans le cadre des activités du département et de l’association des historiens du Burkina, est porteur d’un thème qui se veut fédérateur. D’autant plus qu’au regard du contexte actuel, la question de la visibilité du pays se pose sur un jour nouveau. Aussi, importe-t-il, selon lui, de mener une réflexion collective impliquant les différents intervenants venant d’horizons divers.
Issa Cissé, premier vice-président du comité d’organisation, estime que « ce colloque va permettre au grand public de connaitre les travaux que nous faisons dans le département d’Histoire et Archéologie de l’Université Joseph Ki-Zerbo. Je dois aussi dire que l’histoire contribue quand même à faire en sorte qu’on puisse mieux saisir certains aspects de l’actualité », explique-t-il.
Le colloque vise, entre autres, à mettre en exergue le fait que le Burkina Faso a une riche histoire qui doit être connue. Cette histoire dépasse les limites de ses frontières.
Au-delà de l’aspect historique important, cette rencontre scientifique permettra aussi d’appréhender les données administratives, politiques, culturelles, économiques, sociales, environnementales, toutes aussi importantes pour connaitre le Faso. Ainsi, les travaux s’articuleront autour de dix points que sont : le Burkina Faso précolonial, le Burkina Faso colonial, le Burkina Faso postcolonial, le Burkina Faso dans les institutions continentales et internationales, la gouvernance politique et économique au Burkina Faso, la démographie, la dynamique culturelle et religieuse, les villes et campagnes, la mobilité humaine et l’intégration, les arts et les cultures et les politiques culturelles.
Concernant le volet communicationnel, le colloque international prévoit 98 communications. Les communicants viendront de sept pays que sont : le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Cameroun, la Guinée Conakry, la France et le Canada. A l’issue de ces trois jours de colloque, toutes les 98 communications seront réunies et publiées en 2023.
Dix pays, dont le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Bénin, le Togo, l’Allemagne, la France, les Etats-Unis et le Canada prennent part à ce rendez-vous. La cérémonie d’ouverture, ainsi que les travaux de ce colloque, vont se tenir à l’Université Joseph Ki-Zerbo, en présentiel et en visioconférence.

Stéphanie BONKOUNGOU (Stagiaire)

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page