A la UnePubli-COM

Cour des comptes:  les portes étaient grandement ouvertes

• 48 h pour se rapprocher davantage des citoyens

• Renforcer la confiance entre l’institution et les citoyens

• Un acteur clé de la bonne gouvernance

Les officiels présents à la cérémonie d’ouverture. (Ph: Yvan SAMA)

Contrôler les finances publiques pour une gouvernance vertueuse, telle est la mission assignée à cette institution, prévue à l’article 126 de la Constitution du 02 juin 1991. Cependant, « ses missions sont peu connues et son action diluée dans la sphère judiciaire. Cela est dû au manque d’information et souvent d’approche dans le sens d’une meilleure prise en compte de la redevabilité vis-à-vis de nos populations », estime son premier responsable. C’est pourquoi, elle a initié les 24 et 25 mai 2023, des journées portes ouvertes pour mieux se rapprocher des citoyens sous le thème : « Rôle et place de la Cour des comptes dans la gestion des fonds publics au Burkina Faso ».

Wend-Zoodo Julie Rose Ouédraogo, représentante de la ministre de la Justice et des Droits humains, chargée des relations avec les institutions, Garde des sceaux. (Ph: Yvan SAMA)

Placée sous la présidence de Mme Bibata Nébié/Ouédraogo, ministre de la Justice et des Droits humains, chargée des relations avec les institutions, Garde des sceaux, et la coprésidence de M. Latin Poda, premier président de la Cour des comptes, la cérémonie de lancement de ces journées portes ouvertes s’est tenue le mercredi 24 mai 2023, dans les locaux de l’institution, à Ouagadougou. Elle a connu la présence de représentants des différentes institutions publiques, partenaires au développement, membres de la société civile et étudiants.

Latin Poda, dans son allocution d’ouverture, a tenu à saluer les efforts déployés par l’ensemble des acteurs et des partenaires engagés dans la bonne gestion des finances publiques et de la promotion de la bonne gouvernance, avant de laisser entendre que la tenue de ces journées portes ouvertes permet, d’une part, à la population de s’approcher de la juridiction supérieure des comptes pour mieux comprendre ses attributions, son organisation et son fonctionnement, à travers des échanges directs avec ses acteurs . D’autre part, elle permet de communier avec les justiciables et de rappeler une fois de plus le rôle combien essentiel de ceux-ci dans le système judiciaire.o

Idrissa ZIDA (Stagiaire)

 

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page