A la UneSociété-Culture

Burkina-Chine: même combat !

• Noces de bois pour la reprise des relations

• Coopération agricole et sanitaire satisfaisante

• Un nouvel accord-cadre de coopération est en discussion

Le Premier ministre et une bonne partie de son gouvernement ont pris part à la commémoration de l’an de la reprise des relations diplomatiques entre la Chine et le Burkina Faso. (DR)

Les noces de bois de la reprise des relations Burkina-Chine ont été célébrées le weekend du 27 mai dernier, à Ouagadougou. Au menu de la célébration : hymnes nationaux, discours, récompense des lauréats du jeu du meilleur article sur la coopération entre les deux pays et dégustation de mets chinois.

Le gouvernement burkinabè a marqué le coup, à l’occasion de cet anniversaire. Le Premier ministre en personne y était accompagné de la ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, ainsi que plusieurs autres membres du gouvernement. Une façon de témoigner de la qualité des relations bilatérales dont chaque partie a magnifié des aspects. Du côté chinois, l’Ambassadeur Lu Shan, en poste il y a seulement un an, a égrené quelques points de coopération jugés satisfaisants. Notamment, l’expérience en cours dans la zone de démonstration de la culture de riz de la Commune de Nariou (Nariou est une localité située dans le département de Sabou, dans la province du Boulkiemdé, région du Centre-Ouest au Burkina Faso), située à environ 100 kilomètres de la capitale, où les rendements sont au-delà des attentes, soit une production locale 2 à 3 fois supérieure à celle du passé. En plus de la coopération agricole, au plan sanitaire, médecins chinois et Burkinabè travaillent main dans la main au niveau de l’hôpital de référence de Tengandogo ; le diplomate chinois a annoncé qu’il avait pu constater que le bâtiment central du CHU de Bobo est sorti de terre.

L’Ambassadeur de Chine au Burkina Faso, Lu Shan : « La Chine est disposée à continuer à mettre en pratique ses grands principes de la politique africaine fondés sur la sincérité, les résultats effectifs, l’amitié, la bonne foi et la recherche du plus grand bien et des intérêts partagés ». (DR)

Au niveau économique et commercial, le bilan des échanges est plutôt flatteur. Selon Lu Shan, « au cours des cinq dernières années, la coopération économique et commerciale entre les deux pays a enregistré des progrès constants et le volume des échanges entre la Chine et le Burkina Faso a doublé pour atteindre 600 millions de dollars, faisant de la Chine le troisième partenaire commercial du Burkina Faso. L’exportation du coton et du sésame vers la Chine a été multipliée plusieurs fois, voire des centaines de fois, apportant des revenus considérables aux ménages paysans ».

Du coté burkinabè, Olivia Rouamba, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, a rappelé que cet anniversaire était le début d’une nouvelle ère de coopération entre les deux pays. La ministre a rappelé l’appui budgétaire de   100 milliards FCFA et un prêt concessionnel de 47 milliards FCFA. En plus de soutenir les actions de développement prévues dans le programme des engagements nationaux, la Chine appuie également les efforts dans le secteur de l’énergie, avec la construction d’une centrale solaire de  25 mégawatts. 

Les deux partenaires n’entendent pas en rester là, puisqu’un nouvel accord-cadre de coopération est en discussion pour les 5 prochaines années.

JB

 

Encadré

Les lauréats des jeux concours

Voici les résultats des jeux-concours, notamment, la rédaction d’articles et la conception de logo organisés par l’Ambassade de Chine au Burkina Faso, en mars dernier, à l’occasion du 5e anniversaire de la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays.

Pour la conception de logos

𝑷𝒓𝒆𝒎𝒊𝒆𝒓 𝒑𝒓𝒊𝒙 : Djiguemdé Bertrand

𝑫𝒆𝒖𝒙𝒊𝒆̀𝒎𝒆 𝒑𝒓𝒊𝒙 : Yanogo Mathieu

𝑻𝒓𝒐𝒊𝒔𝒊𝒆̀𝒎𝒆 𝒑𝒓𝒊𝒙 : Ribou Laurent

Pour le concours de rédaction d’articles :

𝑷𝒓𝒆𝒎𝒊𝒆𝒓 𝒑𝒓𝒊𝒙: Kiekieta Daouda, Yaméogo Nadège

𝑫𝒆𝒖𝒙𝒊𝒆̀𝒎𝒆 𝒑𝒓𝒊𝒙: Guiré Assamadou, Zoungrana Boukari, Siribé Ouridjon François

𝑻𝒓𝒐𝒊𝒔𝒊𝒆̀𝒎𝒆 𝒑𝒓𝒊𝒙: Compaoré Lamine, Kam Franck, Sompougdou Cheick Mohamed, Sawadogo Wendinso Alphonse, Djiguemdé Bertrand.

NB : L’évaluation des candidatures a porté sur les critères suivants : le respect du thème imposé, l’originalité, la pertinence, la fluidité, la sincérité et la lisibilité. o

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page