A la UneEconomie

Mines de Boungou et Wahgnion: les détails de la cession

• Endeavour cède ses sites au burkinabè Simon Tiemtoré
• Pas de changement majeur de personnel

Le 27 juin 2023, veille de la fête de la tabaski, Sébastien De Montessus, PDG de
Endeavour_Mining a été reçu par le ministre de l’Energie des Mines et des Carrières, Simon-Pierre Boussim. La délégation qu’il conduisant venait officiellement expliquer, le fonctionnement et les défis de la société minière au Burkina selon les termes du communiqué du ministère des mines.
Mais, en fait, il y avait une transaction dans l’air. Et c’est officiel depuis le 28 juin. Endeavour Mining a annoncé la cession de la mine de Boungou à l’est du Pays et de la mine de Wahgion dans l’ouest du pays à la société Lilium Mining, une filiale de Lilium Capital du burkinabè Simon Tiemtoré. Signe annonciateur, Simon Tiemtoré était déjà sur la photo de l’audience avec le ministre en charge des mines le 27 juin, histoire de faire les présentations.
Cette cession contient des détails qui la distingue d’une vente ordinaire. En effet dans le cadre de ce transfert « Endeavour sera un partenaire commercial clé de Lilium Mining et un accord de service de transition d’une durée maximale de 12 mois a été conclu, ce qui signifie qu’Endeavour continuera à soutenir étroitement les mines après le transfert ». Il n’y a pas de changement majeur de personnel prévu pour le moment.
La vente de ces mines s’inscrit dans la stratégie de gestion active du portefeuille du Groupe Endeavour Mining qui prend en compte des critères tels que le niveau de la production ainsi que la durée de vie des mines.
Endeavour n’est pas sa première cession à un national. Il y a eu la mine de Karma cédée en 2022 à Néré Mining. A chaque fois, les responsables de Endeavour ont essayé tant « cela est possible de céder nos mines à des investisseurs nationaux ressortissants des pays hôtes ».
Endeavour reste cependant engagée au Burkina Faso et continuera à « exploiter les mines de Houndé et de Mana ainsi que les divers projets de développement et d’exploration au Burkina Faso », nous a confirmé une source introduite dans le groupe.
La rédaction

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page