Editorial

Edito: Koumbri

Comptabilité macabre à Koumbri. Un exercice compliqué, nécessaire ou pas. A chacun sa réponse. Mais l’honnêteté oblige à rester sur les faits. Et les faits, ce sont les chiffres que communique l’Etat-Major et la progression des FDS et des VDP sur le terrain. Quel était l’objectif de l’opération sur Koumbri ?  Est-il atteint ou pas ?  D’un point de vue militaire et stratégique, s’il est établi que la Commune de Koumbri a été libérée. Le reste n’est que pure émotion. Pas qu’il faut passer par pertes et profits la cinquantaine de combattants tombés les armes à la main. Il faut plutôt saluer leur bravoure et le sacrifice ultime qui a permis de libérer ce bastion terroriste qui narguait toute notre armée à quelques encablures seulement de Ouahigouya, la capitale régionale. Cela dit, la montée en puissance de notre armée sur le terrain devrait progressivement permettre de limiter les pertes, surtout humaines. Cependant, on ne peut éluder le choc des chiffres dans l’opinion. C’est ici qu’il faut plus qu’un communiqué de presse pour expliquer et rassurer sur les enjeux de la bataille de Koumbri au lieu de laisser cette action de com. entre les mains d’activistes dont le crédit ne rassure guère sur la qualité de leurs informations.

Par Abdoulaye TAO

Commentaires
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page