A la UneFocus

Contribution des ONG et associations au développement: 175 milliards FCFA investis

• Le retour en force des Groupements Naam

• Dans le top 10 des contributeurs en 2021

Le rapport sur la contribution des ONG, Associations de développement et Fondations du Burkina Faso 2021 a été publié en novembre 2022. Son thème portait sur la « Contribution des ONG/AD et Fondations au renforcement de l’action humanitaire au Burkina Faso : état des lieux, défis et perspectives ». Le ministre en charge de l’économie avait justifié le choix de ce thème « par la crise sécuritaire que connait le Burkina Faso, qui a entrainé une dégradation de la situation humanitaire. Son développement a permis de présenter les stratégies sectorielles et programmes mis en œuvre en matière humanitaire, d’analyser la contribution des ONG/AD et Fondations pour assister les personnes vulnérables et soutenir le relèvement socioéconomique des populations affectées face à l’ampleur et aux effets de la crise humanitaire ».

En 2021, le Burkina comptait 370 ONG/AD, dont 48 nationales. Soit 12,97% du total. Leur contribution financière totale, en 2021, est de 179.61 milliards FCFA. Elle est supérieure à celle de l’année 2020 qui était de 161,65 milliards FCFA. Leurs investissements couvrent 12 secteurs de planification (éducation-formation, santé, production agro-sylvo-pastorale, environnement-eau-assainissement, travail-emploi-protection sociale, commerce et service marchands, infrastructures, transport, communication-habitat, transformation industrielle et artisanale, gouvernance administrative et locale).

Les interventions des ONG/AD et Fondations ont couvert toutes les 13 régions du Burkina Faso, malgré l’accès difficile à certaines zones du fait de la dégradation de la situation sécuritaire, affirme le rapport. Cependant, la contribution, en 2021, des ONG/AD et Fondations en faveur de l’assistance humanitaire s’élève à 12,63 milliards FCFA, soit 7,03 % du montant total investi, et a concerné toutes les régions du pays et neuf (9) secteurs de planification.

Le rapport fait également un zoom sur les 10 plus grands contributeurs, en 2021. En effet, parmi les ONG et associations de développement, Compassion International Burkina Faso se place en première position, avec plus de 18 milliards FCFA investis.

A noter que la première organisation locale qui figure parmi les 10 premiers est la Fédération nationale des Groupements Naam (FNGN), qui arrive en 3e position, après les ONG Compassion Internationale et Save The Children International. Selon le rapport, la FNGN a investi près de 7 milliards FCFA au cours de l’année 2021. Sur les 3 dernières années, c’est un bond en avant.  En effet, dans le rapport de l’année 2019, la FNGN, avec 3,34 milliards FCFA, était 8e dans le top 10 des plus grands contributeurs. En 2020, les Groupements Naam se sont retrouvés 7e avec un total d’investissements de 5,47 milliards FCFA.

Rappelons que la Fédération nationale des Groupements Naam, dont la philosophie est « développer sans abimer » a été créée en 1967 par l’emblématique Dr Bernard Lédea Ouédraogo. Elle est présente dans 11 régions et 1.800 villages. Ses domaines d’intervention sont principalement, la formation des acteurs à la base, la restauration de l’environnement, l’agroécologie, la microfinance, l’appui aux activités génératrices de revenus des femmes, la production maraîchère, le conseil à l’exploitation familiale, l’amélioration de la sécurité alimentaire, l’alphabétisation, la communication, les énergies renouvelables, la promotion de la paix et la cohésion sociale, la transformation des produits agricoles, etc.

Enfin, il faut noter que FNGN est l’une des plus grandes organisations paysannes du Burkina, qui a déjà partagé ses expériences réussies en Afrique et dans le monde.

JB

Encadré

Les 10 plus grands contributeurs en 2021

Intitulé de l’ONG

Contribution en 2021, en

milliards FCFA

Compassion International Burkina Faso

18,14

Save the Children International

10,85

Fédération nationale des Groupements Naam

6,99

ACDI/VOCA

6,36

Médecins Sans Frontière Suisse

5,21

MSI Reproductive Choices Burkina Faso

5,05

Association Schiphra

4,74

OCADES CARITAS BURKINA

4,42

TREE AID

4,16

Qatar Charity

3,71

Source : Rapport « Contribution des ONG/AD et Fondations au renforcement de l’action humanitaire au Burkina Faso : état des lieux, défis et perspectives » p.74

Encadré

L’objet du rapport, selon le ministre des Finances

«La présente édition dont le thème porte sur la « Contribution des ONG/AD et Fondations au renforcement de l’action humanitaire au Burkina Faso : état des lieux, défis et perspectives » met

en exergue dans un contexte de grande fragilité du pays, les actions humanitaires entreprises par les ONG/AD et Fondations en faveur des populations touchées.

Le choix de ce thème se justifie par la crise sécuritaire que connait le Burkina Faso, qui a entrainé une dégradation de la situation humanitaire. Son développement a permis de présenter les stratégies sectorielles et programmes mis en œuvre en matière humanitaire, d’analyser la contribution des ONG/AD et Fondations pour assister les personnes vulnérables et soutenir le relèvement socioéconomique des populations affectées face à l’ampleur et aux effets de la crise humanitaire ».

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page