DBS

DBS: • Commande publique : 38 entreprises exclues en 2022

• Commande publique : 38 entreprises exclues en 2022

2020, 2021 et 2022, sur ces trois ans, l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP) a cumulé 13.510 marchés d’exécution pour un montant total de 926.824.627.964 milliards FCFA. Cette information a été partagée aux journalistes, à l’occasion de la traditionnelle présentation des rapports d’activités des années, sus-citées, le vendredi 10 novembre 2023, à Ouagadougou. Il faut aussi noter qu’en 2022, 38 entreprises ou prestataires de services ont été exclus de la commande publique au Burkina Faso, par l’ARCOP.

• Semaine de l’industrie : du 20 au 24 novembre à Bobo

La 5e édition de la SIB se tient sous le thème : « Industrie burkinabè et enjeux de l’innovation technologique dans un contexte d’opérationnalisation de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) ». Ce sera du 20 au 24 novembre, à Bobo-Dioulasso.

Elle est placée sous le très haut patronage du président de la Transition, chef de l’Etat. L’objectif de cette semaine est de contribuer à la transformation structurelle et industrielle de l’économie, à travers la promotion de la transformation des matières premières locales et la valorisation des produits industriels.

• SN Citec : l’huile de soja, une réalité

L’expérience de l’huile de soja est devenue une réalité du côté de la SN Citec, qui produisait jusque-là, son huile Savor à base de la graine de coton. Les premières productions seront bientôt mises en consommation. Dans une interview accordée il y a quelques mois, à L’Economiste du Faso, un des responsables de la Société avait fait l’annonce de cette innovation majeure. Elle a l’avantage d’offrir aux consommateurs une nouvelle huile de qualité et permet à l‘usine de diversifier ses produits. En termes de résilience, c’est une expérience grandeur nature. La Société, face à sa trop grande dépendance de la graine de coton, dont elle n’est pas toujours satisfaite de la disponibilité et de la répartition. Les producteurs locaux de soja auront désormais un marché sûr au niveau local, reste à s’adapter maintenant aux exigences de qualité du triturateur burkinabè.

• CAMES : bonne cuvée de professeurs agrégés pour le Burkina

Le 21e concours d’agrégation en sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion, organisé par le CAMES (Conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur), a donné son verdict. Dans la section sciences économiques, 27 candidats ont été admis.  Dans le lot des nouveaux agrégés, 8 Burkinabè. Dans le classement par ordre de mérité du jury, un de nos compatriotes est dans le trio de tête ? II s’agit de Séogo Windinkonté  de l’ Université Joseph Ki-Zerbo, qui occupe la 3e place.

• Sitarail : Ouaga/Bobo

effectif

Après des échanges épistolaires entre la Direction de la Société de transport ferroviaire Sitarail et le ministère en charge des transports, le train passagers a effectivement décollé de Ouaga mais pas à destination d’Abidjan, le 17 novembre 2023. Il s’est limité à Bobo pour le lancement. Les autorités ivoiriennes ont refusé l’autorisation de circuler sur le tronçon frontière Burkina/Abidjan. Nonobstant cela, Sitarail a été enjointe par le gouvernement de rendre effectif le trafic voyageur sur la ligne Ouaga/Abidjan. En attendant la décantation entre les deux pays, le train circulera entre Bobo et Ouaga, puis à la frontière du Burkina à compter du 22 novembre 2023.o

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page