A la UneEconomie

Extraction minière: près de 8.000 Burkinabè employés par 14 sociétés en 2021

• 67,13 tonnes d’or produites

• Pour 383,5 milliards FCFA reversés au Trésor public

• Rapport ITIE-BF 2021 livre les secrets

En 2021, 14 sociétés minières sur les 17 en activité ont employé 8 491 personnes. Sur ce nombre, les employés burkinabè ont représenté 93,13%, contre 6,87% d’étrangers. Les femmes représentent 9,83% des employés, contre 90,17% d’hommes.  Ce personnel actif a permis à la production minière d’obtenir des indicateurs au vert en 2021 et ce, malgré l’insécurité que vit le pays depuis 2015. A titre d’exemple, les prévisions de l’extraction minière en 2021 ont dépensé les attentes de l’Etat burkinabè. Une prouesse saluée par le président du comité de pilotage de l’ITIE-BF, le Secrétaire général du ministère de l’Economie, des Finances et de la Prospective, Nicolas Kobiané. Il a relevé que la quantité totale d’or (industrielle et artisanale) produite en 2021 était de 67,13 tonnes, contre 63,02 tonnes en 2020, soit une augmentation de 6,52%. Selon le rapport, cette hausse de la production se justifie par la remontée du cours de l’or et l’augmentation de la quantité produite d’or, l’entrée en production de la mine d’or de Samtenga en mars 2020 et de la mine d’or de Sanbrado en mai 2020, exploitées respectivement par Nordgold Samtenga SA et Somisa SA qui ont permis de constater l’accroissement de la production en 2021. Nicolas Kobiané a souligné que le secteur était également le plus gros contributeur à l’économie du pays. Comme preuve, il cite la contribution aux recettes d’exportation dont le secteur a contribué à hauteur de 2.250,76 milliards FCFA en 2021, contre 2.340,72 milliards FCFA en 2020. Le secteur extractif a contribué au PIB à hauteur de 1.567,30 milliards FCFA en 2021, contre 1.637,79 milliards FCFA en 2020. Ces informations sont contenues dans le rapport Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) 2021, officiellement présenté à la presse par le comité de pilotage, le 5 décembre 2023, à Ouagadougou.

Baisse d’autorisation des titres miniers

Mais quelle a été la valeur ajoutée aux recettes fiscales de l’Etat ? La réponse à cette question fait ressortir une augmentation de 91,80 milliards FCFA de recettes fiscales entre 2021 et 2020. Il ressort que les revenus nets générés par le secteur extractif, y compris les sous-traitants miniers pour l’année 2021, s’élèvent à 383,5 milliards FCFA, contre 291,70 milliards FCFA en 2020.

Toujours dans la même tendance, en 2021, les revenus du secteur extractif encaissés par le Trésor se sont élevés à 318,98 milliards FCFA (net des remboursements au titre des crédits de TVA) représentant 83,17 % du total des paiements effectués par les sociétés extractives au cours de la même période. En termes de flux, les royalties sont les premiers contributeurs à hauteur de 28,29% du total des recettes nettes, suivies de l’Impôt sur les sociétés (IS), 18,64% et des droits de douane, 17,65%. Les remboursements de crédit de TVA ont fortement grevé les revenus représentant 121, 71 milliards FCFA, soit une contribution négative de -37,01% des revenus budgétaires du secteur minier. Pour ce qui est de la patente perçue, la somme totale payée en 2021 est de 5 016 590 028 francs CFA, contre 4 377 598 938 FCFA en 2020, soit une augmentation de 14,60%. Ce montant est directement versé au budget des Communes.

Les revenus totaux collectés auprès des sous-traitants miniers s’élèvent à 54,64 en 2021, contre 55,21 milliards FCFA en 2020, soit une baisse de -1,03%. Ce montant est entièrement repris dans le budget de l’Etat. Ce montant représente 14,25% de l’ensemble des revenus tirés du secteur extractif en 2021, et 17,12% de la contribution aux revenus budgétaires. Le comité de pilotage relève que 2021 a vu une baisse d’autorisation des titres miniers (situation sécuritaire oblige). C’est ainsi qu’au cours de l’année 2021, on a dénombré 594 titres miniers et autorisations, contre 699 en 2020, soit une baisse de 15,02%.

Ambéternifa Crépin SOMDA

Encadré

Le zinc est en hausse

La quantité totale de zinc produite est de 166 343,63 tonnes en 2021, contre 152 540,18 tonnes en 2020, soit une baisse de 9,05%. La valeur du zinc produite en 2021 est de 87,96 milliards FCFA, contre 60,75 milliards FCFA en 2020.

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page