A la UneRégions

La RACGAE à la rencontre de ses partenaires: «Nos partenaires sont à la RACGAE ce que sont les termites à la termitière», dixit M. Hamidou Ouédraogo, superviseur général

Le porte-parole des compagnies aériennes, M. Koffi Gounou, a sollicité l’augmentation des lignes téléphoniques pour les litiges bagages. (DR)

Suspendu après trois ans du fait de la Covid-19 en 2O20, le traditionnel diner d’échanges reprend ses marques cette année 2023. C’était le 1er décembre 2023, en présence des premiers responsables du ministère en charge des transports, des anciens superviseurs généraux, des représentants des compagnies aériennes et des facilitateurs de la plateforme aéroportuaire.

Plus qu’une activité d’échange et de partage entre la RACGAE et ses partenaires, ce rendez-vous est devenu, au fil des années, un cadre de communion sur les bonnes pratiques au service du handling.  A cet égard, la RACGAE a tenu à réitérer sa profonde gratitude et sa reconnaissance pour la confiance placée en elle. C’est pourquoi, elle n’a ménagé aucun effort pour s’inscrire dans la dynamique de l’amélioration continue de prestations de service et a renouvelé pour la quatrième fois consécutive, le certificat   ISAGO. L’arbre ne devant pas cacher la forêt, la RACGAE reste persuadée que l’aventure avec les partenaires sera jalonnée souvent de difficultés, mais dans la compréhension mutuelle, celles-ci seront surmontées pour davantage consolider le partenariat gagnant- gagnant.

Photo de famille du SG de la RACGAE avec les représentants des compagnies aériennes . (DR)

Le secteur de l’aviation civile, à l’instar des autres secteurs de la vie économique, ressent aussi les conséquences du terrorisme. Le superviseur général de la RACGAE, M. Hamidou Ouédraogo, a, à cet effet, fait observer une minute de silence à l’endroit des vaillants combattants au prix du sacrifice ultime. Le premier responsable de la RACGAE a rendu un vibrant hommages aux anciens superviseurs généraux qui, avec professionnalisme, un don de soi et un sens du devoir accompli, ont pu bâtir une RACGAE forte qui se positionne comme la référence de handling au Burkina Faso. Il a, au terme de ses propos d’hommage, présenté les anciens superviseurs invités et présents pour la circonstance. Il s’agit de messieurs Marie Raphael Salembéré, Aly Sawadogo, Adama Zongo et Issouf Traoré. S’adressant aux partenaires de la plateforme aéroportuaire de Ouagadougou, M. Hamidou Ouédraogo voudrait que cette rencontre permette de combler certaines insuffisances relevées çà et là, d’effacer les lignes de démarcation et de les rapprocher davantage autour de la question du trafic aérien, car les partenaires sont ce que les termites sont à la termitière. Et renchérit en citant que : « on ne peut pas ne pas reconnaitre l’ombre de l’arbre sous lequel on est assis ».

Photo de famille des anciens superviseurs généraux avec l’actuel (au milieu). (DR)

Il a profité de cette tribune pour inviter les compagnies aériennes à solliciter des créneaux horaires à destination de l’aéroport international de Bobo-Dioulasso, car celui-ci a fait peau neuve, avec des investissements importants pour répondre aux normes internationales et est passé de H12 à H24, offrant les commodités exigées à cet effet. Ces innovations ont été possibles grâce à la volonté affichée et indiscutable des plus hautes autorités de la Transition et sous le leadership affirmé du ministre en charge des transports.

A l’issue de son intervention, il a rassuré les représentants des compagnies aériennes que dans le contexte de restauration de la paix et de sauvegarde de son territoire, le Burkina Faso restait et demeurait une attraction à tous points de vue, donnant ainsi la preuve irréfutable de la résilience de tout un peuple, debout.

Il reste convaincu que l’appel honorable et massif   des représentants des compagnies et des facilitateurs est le signe sans ambages d’une collaboration gagnant-gagnant  qui se poursuivra et se consolidera  au grand bonheur des structures de la plateforme aéroportuaire.o

J.B

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page