A la UnePolitique

Retrait des pays membres de l’AES de la CEDEAO : le Chef de l’État clarifie une décision mûrement réfléchie

La présidence du Faso a publié le communiqué ci-après relatif à l entretien accordé par le Président de la transition au journaliste Alain Foka. Il explique les raisons du retrait des pays de l’AES de la CEDEAO

Le Président de la Transition, Chef de l’État, le Capitaine Ibrahim TRAORÉ, dans une interview accordée au journaliste Alain FOKA, revient sur les raisons qui ont motivé le retrait des pays membres de l’Alliance des États du Sahel (Burkina Faso, Mali, Niger) de la CEDEAO.

Au cours de cet entretien, le Chef de l’État, sans détour, a abordé les questions liées aux relations entre notre pays et la Fédération de Russie, à la conduite de la Transition, à l’AES, etc. Cette tribune a été également une occasion pour le Président de la Transition de réaffirmer son engagement et sa détermination à intensifier la guerre contre le terrorisme afin de recouvrer l’intégralité du territoire national pour mieux implémenter des projets de développement endogènes au profit des vaillantes populations du Burkina Faso.

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page