A la UnePubli-COM

Arrêt de travail à Houndé Gold: le tribunal de Bobo tranche

• Ordonne la cession des troubles

• Le travail reprend

• En attendant la reprise des discussions

Une augmentation des salaires à 100 % pour tous les employés, un 13e mois de salaire, le départ du Directeur général. Ces revendications des travailleurs de la mine de Houndé, appartenant au Groupe Endeavour Mining, sont sur la table de discussion, depuis le 21 janvier 2024. En attendant qu’une issue soit trouvée pour contenter toutes les parties, des troubles et mouvements d’humeurs ont entamé les activités de la mine. En arrêt de travail depuis le 21 janvier 2024, la mine a fait recours à la Justice, afin de dire le droit. La décision du tribunal de Bobo-Dioulasso est tombée le 30 janvier dernier.

« Le tribunal du travail de Bobo-Dioulasso a rendu ce jour une ordonnance de référé prononçant l’action en cessation de troubles au sein de la société Houndé Gold Opération (HGO) et ordonnant l’expulsion des manifestants du site sous astreinte de 25.000 FCFA par heure de retard et par manifestant, à compter du prononcé du jugement ». Peut-on lire dans la note informative de la société, adressée aux employés de la mine.

Ainsi, cette interruption de travail sans préavis sur la mine a été jugée contraire au droit du travail et le tribunal du travail a ordonné sa cessation. Une décision qui devra permettre l’accès à la mine aux travailleurs et la reprise des activités, en attendant les discussions sur la plateforme revendicative des agents. « Nous nous réjouissons que cette décision exécutoire ait été prise rapidement pour mettre fin aux occupations illégales des lieux de travail et de ses environs, et aux troubles entraînés par l’interruption de travail illégal initié le 21 janvier 2024 », a précisé la Direction de la société Houndé Gold Opération, dans la note informative.

Notons que les employés de la mine ont été rejoints dans ce mouvement d’humeurs par les travailleurs des sociétés sous-traitantes. Le ministère des Mines a envoyé une délégation pour des négociations entre les deux parties, le 23 janvier dernier.

En plus des revendications déjà mentionnées, les travailleurs de la mine de Houndé réclament une rotation de 7 jours de travail pour 7 jours de repos, assortie du paiement de toutes les heures supplémentaires. Les travailleurs demandent également des contrats de travail à durée indéterminée pour tous les employés qui ont au moins eu le renouvellement de leur contrat 2 fois, l’octroi d’une prime de risque, la réorganisation des visites médicales et les déclarations des maladies professionnelles par les médecins de l’OST, selon nos confrères de Mine Actu. Cette crise intervient 3 mois après la visite du ministre des Mines à Houndé Gold. La deuxième plus grande société minière du pays a été inaugurée en 2017 et compte 1.152 employés permanents et 1.755 employés sous-traitants. La mine accorde en sus environ une centaine de stages aux jeunes de la localité par an.

Pour le président de la Délégation spéciale, Souleymane Dianda, « grâce aux retombées que sont le Fonds minier de développement local et la taxe superficiaire, la Commune a reçu à ce jour plus de 7 milliards FCFA qui ont permis d’améliorer les aspects liés à la santé, l’éducation, l’eau, l’assainissement, etc.».

Issaka DIALLA( Stagiaire)

 

Encadré 1

Endeavour Mining, les chiffres de 2023

Le 22 janvier 2024, Endeavour Mining plc (EDV TO) a annoncé une production d’or de 280.000 onces au 4e trimestre 2023, en baisse par rapport aux 294.000 onces du trimestre précédent.

Pour l’ensemble de l’année 2023, Endeavour a affiché une production d’or de 1,07 million d’onces, soit une baisse de 8 % par rapport aux 1,16 million d’onces produites en 2022. Cependant, la société a marqué la 11e année consécutive de réalisation ou de dépassement des prévisions de production.

La production devrait augmenter de 18% au cours de l’année 2024 pour atteindre 1,13 million-1,27 million d’onces, en raison des démarrages de projets au deuxième trimestre.

Source : Zonebourse

 

Filiet

Point de la situation sur l’interruption de travail sans préavis sur la mine de Houndé

« Au cours des dernières 24h, la Direction de Houndé Gold Operation (HGO) a tenu des réunions tripartites avec des représentants du personnel et la coordination des corps socioprofessionnels et de la jeunesse de Houndé, afin d’établir les conditions de reprise de l’activité, suite à l’interruption de travail initiée le 21 janvier. Je suis heureux de vous annoncer que ces discussions ont abouti à la signature d’un procès-verbal par l’ensemble des parties prenantes, qui permettra une reprise des activités dès ce soir à 18h00.

Les principales conclusions de cet accord, que je vous partage dans son intégralité, sont les suivantes : 1. L’examen des points de revendications des employés de HGO et de ses sous-traitants dans le cadre interne de discussion et de résolution de l’entreprise, pouvant être étendu exceptionnellement à la participation de certains membres impliqués dans la résolution du conflit ;

2. La poursuite des discussions approfondies au sujet de la rotation 7/7, selon les dispositions légales prévues dans le Code du travail burkinabè ;

3. La fourniture d’eau dans des emballages plastiques, en attendant qu’une solution pérenne soit trouvée conformément à notre politique d’entreprise ‘vers le zéro plastique’ ;

4. La volonté de la Direction générale de HGO de ne pas procéder à un licenciement collectif, tout en rappelant son intention d’appliquer la décision rendue par les autorités judiciaires.

Adama Savadogo, Directeur général, Houndé Gold Operation

1er février 2024

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page