Agenda

De Bonnes Sources

• CES: Simon Compaoré au perchoir ?
On le sait, les RSS (Roch, Salif, Simon) sont les piliers du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) qui a remporté les élections couplées (présidentielle et législatives) du 29 novembre dernier. Les deux premiers connaissent déjà leurs points de chute puisque Roch Marc Christian Kaboré est président du Faso et Salif Diallo président de l’Assemblée nationale. Quelle sera la prochaine responsabilité du troisième «S», à savoir Simon Compaoré ? Selon nos informations, tout indique qu’il sera le prochain président du Conseil économique et social (CES) dont le mandat des conseillers est arrivé à expiration depuis novembre, mais prorogé par le président de la Transition en attendant la mise en place du prochain collège des conseillers.

• Le pétard a fait son show
Les importateurs et les commerçants de pétards et d’explosifs ne devraient pas trop se plaindre de leurs affaires pendant la fin de l’année 2015. Ouagadougou et probablement d’autres localités du pays viennent d’enregistrer une des fins d’années les plus bruissantes de ces dernières années.
Rien à voir avec celle de 2014 par exemple. La nuit du 31 décembre à Ouagadougou a particulièrement été très animée en son de pétards. A en juger par le bruit qui inondait la ville, le nombre et la qualité des pétards utilisés par la population en fête étaient exceptionnels. Ce, malgré l’interdiction du ministre de la Sécurité de l’usage des explosifs. Défiance de l’autorité ou simple volonté de faire la fête? Il semble que l’importateur des pétards s’est opposé à l’interdiction du ministre, jugée «anachronique». Son conteneur de pétards était déjà arrivé et le contenu distribué aux détaillants quand le ministre a pris sa décision. Pas question de faire des pertes, selon lui.

• Une journée de la Bourse à Ouaga
Dans le cadre de l’organisation de la journée de la Bourse dénommée J-BRVM en début juin 2016 à Ouagadougou, l’Antenne nationale de bourse du Burkina (ANB Burkina) a organisé une conférence de presse le 8 janvier dernier. Les hommes de médias ont rencontré l’organisateur de l’évènement, M. Kudzu, à la Chambre de commerce du Burkina.

• Assemblée nationale: Tahirou Barry cède sa place
A peine le mandat des députés validé que des élus cèdent leurs places à leurs suppléants. C’est le cas de Tahirou Barry du PAREN et candidat malheureux à l’élection présidentielle lors de laquelle il est arrivé 3e avec un peu plus de 3% des voix. Pourquoi Tahirou Barry renonce-t-il à siéger? Si pour l’instant la question reste sans réponse, il se susurre qu’il pourrait intégrer le premier gouvernement de Paul Kaba Thiéba. En attendant, c’est sa suppléante, Honorine Ouédraogo (qui était déjà député du CNT), qui le remplace, augmentant ainsi le nombre de femmes à l’assemblée.

• Gaz: le centre emplisseur de Sodigaz prêt à servir
On se rappelle qu’en pleine pénurie de gaz, le gouvernement de la transition avait donné son ok à certains marketeurs qui voulaient s’investir dans l’emplissage des bouteilles. Sodigaz qui avait manifesté un intérêt a eu l’aval des autorités de tutelle. C’est ainsi que le centre emplisseur a été construit et est prêt à servir depuis plusieurs mois. Les responsables attendaient l’autorisation de mise en service de l’infrastructure qui est un centre d’appoint qui permettra de réduirre les bouchons au niveau des installations de Sonabhy.

• Orange rachète Bouygues Télécom
Orange a officialisé les négociations pour racheter Bouygues Télécom. Les deux parties l’ont annoncé dans deux communiqués distincts le mardi 5 janvier 2016. Cette annonce marque un tournant officiel à des négociations qui ont débuté en début 2014 et relancées décembre 2015.
Cette fois-ci semble la bonne. Et selon le schéma des discussions, on aboutirait à une prise de contrôle de Bouygues Télécom par Orange. A termes, Bouygues détiendrait 15% de Orange et en deviendrait le deuxième actionnaire, derrière l’Etat qui détient 19%.
En plus, Bouygues bénéficiera d’un siège au conseil d’administration de Orange. En rappel, Orange a presque acquis Airtel dont une des filiales est au Burkina Faso.

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page