Publi-COM

ONEA: 200 nouveaux plombiers, de l’organisation à l’exécution des travaux

• Six mois de cours théoriques et pratiques

• Tous les critères de validation remplis

• Des ouvriers qualifiés pour travailler de façon autonome ou en équipe

Eléonore Sanfo, Directrice du Centre des métiers de l’eau (CEMEAU). (Ph: Yvan SAMA)

Le tandem CEMEAU-FAFPA a permis de mettre sur  le marché de l’emploi, deux cent (200) jeunes formés au métier de la plomberie réseau et sanitaire. En effet, le Centre des métiers de l’eau (CEMEAU) est un opérateur public de formation aux métiers de l’eau et de l’assainissement agréé par le Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (FAFPA), avec pour mission principale le renforcement des capacités des acteurs du domaine de l’eau et de l’assainissement.

Du 07 février au 25 juillet 2022, le CEMEAU a accueilli 200 jeunes, dont 40 filles, pour dispenser des cours en plomberie.  Cette formation de type modulaire s’est donc déroulée sur 6 mois, dont un mois de stage pratique dans les unités organisationnelles de l’ONEA. Quarante (40) formateurs  mobilisés, treize  (13) modules de formation dispensés, huit (08) sessions animées en vingt-trois (23) semaines, huit (08) classes ouvertes sur trois (03) sites.  Les apprenants ont tous rempli les critères de validation que sont la présence au cours et la moyenne minimum de 10/20 aux évaluations.

Jan Henrik Meise, chef de coopération de l’Ambassade d’Allemagne au Burkina Faso, remettant symboliquement des outils à une lauréate. (Ph: Yvan SAMA)

C’est donc auréolé par ces chiffres que le centre formateur a célébré la sortie de cette promotion, le 25 octobre 2022, à son siège, à Ouagadougou. Les diplômés, par la voix de leur représentant, Karfo Zouré, ont exprimé leur joie, après avoir bénéficié de toutes ces techniques liées à la plomberie. « Grâce à cette formation professionnelle, nous restons déterminés dans la vie professionnelle. Nous espérons bénéficier encore de votre accompagnement et de votre soutien financier pour la mise en œuvre des connaissances acquises », a-t-il demandé. Cela devrait permettre leur intégration dans le marché de l’emploi ou de s’auto-employer, car l’objectif pédagogique de leur séjour au CEMEAU étant de former des ouvriers qualifiés qui réalisent de façon autonome ou en équipe des tâches allant de l’organisation à l’exécution des travaux de plomberie.  Cette formation qualifiante en plomberie réseau et sanitaire met à la disposition du secteur de l’eau et de l’assainissement, des compétences professionnelles pour la gestion technique des systèmes d’alimentation en eau potable et des ouvrages d’assainissement au profit des populations. La décentralisation et la réforme du système de gestion des infrastructures hydrauliques ont vu l’émergence de nouveaux acteurs avec des besoins diversifiés. Cette diversification se traduit aujourd’hui par une forte demande en termes de main d’œuvre qualifiée et de renforcement de capacités. C’est donc dire que ces jeunes qui viennent du CEMEAU ne devront pas chômer, car le besoin est énorme.  Pour faciliter d’ailleurs l’installation des impétrants à leur propre compte, le FAFPA a offert des kits aux 20 premiers d’entre eux issus de l’évaluation organisée par le Secrétariat permanent des normes et des certifications. Ces kits d’installation sont composés, entre autres, de cadres de scies à métaux, de coupes tubes galva, de clés, de topomètres, de marteaux, de barres à mines, de pioches.

Les 20 premiers des apprenants, issus de l’évaluation, ont reçu des kits d’installation, après la photo de famille avec les officiels. (Ph: Yvan SAMA)

« Cette formation offre une réponse durable pour une contribution à la gestion centralisée des services d’adduction d’eau potable et à l’atteinte du point 6 des Objectifs de développement durable (ODD) qui vise à garantir l’accès de tous à l’eau et l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau », s’est réjoui Dr Samuel Paré, Secrétaire général adjoint du ministère de l’Environnement, de l’Energie, de l’Eau et de l’Assainissement, qui a présidé la cérémonie de sortie de promotion.

Dans le cadre de la présente formation, la Coopération allemande au Burkina Faso a soutenu l’ONEA qui a mis à la disposition du FAFPA, les outils didactiques.  « La question de l’accès des populations à des services d’eau potable et d’assainissement efficaces occupe une place importante dans la coopération entre la République fédérale d’Allemagne et le Burkina Faso. C’est un champ d’intervention de l’un de nos trois thèmes centraux de notre coopération au Burkina Faso », a souligné le chef de coopération de l’Ambassade d’Allemagne au Burkina Faso, Jan Henrik Meise. Le portefeuille des projets en cours de la Coopération allemande avoisine 250 millions d’euros, soient 163 milliards de francs CFA. Pour encourager l’excellence et l’employabilité des femmes, la Coopération allemande a équipé les cinq meilleures plombières qui ne font pas déjà partie de la liste des bénéficiaires récompensés par le FAFPA.

Martin SAMA

 

Encadré

Les perspectives du CEMEAU

– La labélisation du CEMEAU en centre d’excellence de l’UEMOA ;

-La mise en œuvre d’une démarche qualité liée à la formation professionnelle (ISON29993/2015) ;

-L’équipement d’un local en système de formation virtuelle, avec l’accompagnement de l’ONEE sur financement de l’USAID ;

-Le partenariat entre l’OIEAU-CEMEAU pour l’accompagnement dans les activités de formation, d’ingénierie pédagogique, d’expertise et d’information scientifique et technique dans le domaine de l’eau ;

-L’ouverture prochaine d’un CAP plomberie, suite aux référentiels de formation élaborés avec l’appui de la GIZ (CAP, BEP et Baccalauréat professionnel). 

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page