A la UneSociété-Culture

Trouble de la vision et de l’audition: une Chaîne de solidarité engage la bataille

• 10.000 élèves seront outillés

• 5.000.000 FCFA mobilisés pour l’activité

Elèves de l’école primaire publique Naba Yando, assis à même le sol, en attendant les visites médicales. (Ph: Yvan SAMA)

La Chaîne de solidarité pour la santé et l’éducation (CSSS) a procédé à un lancement conjoint du projet  « mieux  entendre et mieux voir pour 10.000 élèves et des visites médicales 2022-2023 », ce 08 novembre 2022. La cérémonie officielle a eu lieu dans la cour de l’école primaire publique Naba Yandfo.

La CSSS est une association qui a 22 ans d’existence et œuvre dans le domaine de la santé scolaire. A travers des dépistages qu’elle a menés, l’association a découvert des troubles cachés et travaille à accompagner les enfants.

Dr Madibèlè Kam, médecin pédiatre, président de CSSS. (Ph: Yvan SAMA)

Cette activité de lancement s’est déroulée dans une cour animée par les cris et chants des écoliers. À cette occasion, une suspension des cours a été actée par les responsables de l’école. Pendant que certains écoliers sont assis à même le sol et bien ordonnés dans des rangs, d’autres se pourchassent, font de sauts de joie et errent dans la cour de l’école sans but précis. Plus loin, deux salles sont ouvertes et destinées aux visites médicales. Il y a un attroupement des écoliers qui se bousculent pour pouvoir entrer. Quelques personnes portant des uniformes sont devant ces portes pour enregistrer les élèves sur une liste. Après inscription, ils prennent rang pour se soumettre à l’examen des consultants à l’intérieur.

Examen auditif à l’aide d’un otoscope, sur Derra Ibrahim, un élève de CM2. (Ph: Yvan SAMA)

Il est 10h50, nous sommes dans l’une des salles de consultation. Deux équipes de consultants investissent la salle, une équipe procède à l’examen visuel et l’autre est chargée d’examiner les oreilles. Au niveau de cette dernière équipe, un jeune élève de la classe de CM2 se pointe pour la visite médicale. Le médecin glisse un appareil du nom d’otoscope dans ces deux oreilles, l’une après l’autre. Il pose l’analyse que ses oreilles ont un léger souci qu’il suffira de mettre du cérumen comme soin. Chez l’autre équipe, une jeune fille est soumise à l’examen visuel. On l’a positionnée à une distance de près de 20 m pour lire des lettres de caractères et de taille différents inscrits sur un tableau. Le choix de cette école publique n’est pas fortuit. « Dans les écoles primaires publiques, la question du manque de moyens financiers est plus prononcée qu’au niveau de celles du privé. Mais, nous n’excluons pas les écoles primaires privées de notre champ d’intervention », a laissé entendre Dr Madibèlè Kam, médecin pédiatre et président de l’association.

Il a été fait un lancement à contribution de 500 FCFA par enfant. Cette opération a permis de mobiliser cinq millions.  Le président de la CSSS n’a pas manqué de saluer ses collaborateurs et ses partenaires tant nationaux qu’internationaux. Il a conclu en soutenant que cette initiative était le résultat d’une solidarité internationale.o

Rahim OUEDRAOGO (Stagiaire)

 

Encadré

Quelques actions de la Chaîne de solidarité pour la santé et l’éducation (CSSS)

  Dépistage gratuit de 20.000 enfants en 2007 ;

-Dépistage gratuit de la drépanocytose sur 3.000 enfants en 2018 ;

– visite médicale gratuite sur l’acuité visuelle et auditive pour 3000 enfants en début d’année 2021 ;

-Formation de 22 acteurs de la santé sur la santé scolaire en 2022 ;

-Participation à la rédaction de documents normatifs de santé élaborés par le ministère de la Santé ;

– 5.000 enfants dépistés en 2022, sur un objectif initial de 20.000.

Ces examens ont permis de savoir que les enfants sont confrontés plus à des infections des narines, à la carie dentaire, à une baisse de l’acuité visuelle et auditive et à la toux, selon Dr Derra.

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page