A la UneFocus

Afridia Industries: un besoin de 15 à 17 mille tonnes de mangues

• Pour la production de Jus Malia en 2022

• Soutenir la transformation et le consommons local

DG de Afridia Industries. Abdoul Aziz Nassa. (DR)

Il y a un peu plus d’un an, Afridia Industries lançait sur le marché, son produit jus Malia. Comment est-il apprécié par le consommateur burkinabè, quelles politiques sont entreprises pour pérenniser la matière première et comment se passe la collaboration avec les coopératives productrices de mangues ? Pour en savoir plus, L’Economiste du Faso a pris langue avec le DG de Afridia Industries. Abdoul Aziz Nassa, dans cette interview, évoque en plus, le partenariat entre sa société et les gendarmes de la qualité au Faso, le Laboratoire de santé publique et l’ABNORM.

L’Economiste du FASO : Près d’un an après son lancement, comment se porte le jus Malia sur le marché ? 

Abdoul Aziz Nassa : Le produit Malia se porte très bien. Il  se positionne progressivement sur le marché et est très apprécié par le consommateur burkinabè qui l’intègre déjà dans ses habitudes. Nous poursuivons le renforcement de notre politique de distribution, afin de faciliter l’accessibilité de notre produit. Près d’un an après son lancement, nous sommes satisfaits de l’appropriation du produit par le consommateur.

Quel est le volume de jus produits ? 

Nos productions suivent la demande du marché et elles varient d’un mois à un autre. Au regard des chiffres actuels, nous sommes assez satisfaits de l’évolution de nos volumes de vente. Il faut dire que notre objectif aussi est de valoriser le secteur de la production agricole, estimée à environ 270.000 tonnes de mangues par an, et d’améliorer ainsi l’offre de jus de fruits locaux de qualité dans notre pays.

Vous êtes dans un secteur où la concurrence est rude.  Le secteur n’est-il pas saturé pour mettre de nouvelles gammes  que vous avez en projet ?

Nous estimons qu’il y a un marché, et des besoins à combler. Pour répondre au déficit d’offre de jus de fruits et de boissons locales produits à partir de matières premières du Burkina, Afridia Industries s’est lancée dans la production de jus à base de matières premières locales. Notre mission est d’offrir des produits de qualité supérieure à la portée du consommateur burkinabè, pour son bien-être, sa santé et soutenir la transformation et la consommation locale, afin que les acteurs de la chaîne de production et de distribution puissent en bénéficier. Mais force est de constater que sur notre marché, il existe une quantité importante de produits importés qui, souvent, échappent à tout contrôle sanitaire et douanier, d’où cette concurrence, certes, rude, mais qui n’est pas du tout saine. Je profite de votre tribune pour lancer un appel au gouvernement à mieux développer le tissu industriel burkinabè, à travers le renforcement du contrôle des produits importés, qui sont souvent de provenance douteuse, et qui minent le secteur industriel national.

D’où viennent vos emballages ? Prenez- vous en compte l’écologie dans votre système de production ? 

Nos emballages ont des origines diverses. De par la sélection rigoureuse des matières premières qui est opérée, nos emballages sont produits selon les normes et standards internationaux stricts respectant l’écologie. Les pratiques écologiques sont au cœur de nos activités. Nous sommes très engagés sur les bonnes pratiques d’économie de ressource. A titre d’exemple, nous avons un processus de traitement de nos rejets liquides qui permet une réutilisation de ces eaux pour l’arrosage de nos vergers témoins. Par ailleurs, nous avons à cœur la revalorisation en engrais organique des sous-produits issus de la filière de transformation de la mangue. Il faut également dire que nous bénéficions de l’accompagnement de plusieurs partenaires, dont le Laboratoire national de santé publique (LNSP) et l’Agence burkinabè de la normalisation, de la métrologie et de la qualité (ABNORM).

Quels sont les points forts du jus Malia aujourd’hui ? Pourquoi choisir ce nom Malia ?

Le jus Malia a plusieurs avantages, d’ailleurs déjà constaté par nos consommateurs. Outre la richesse en vitamines, la principale force du jus Malia réside dans sa qualité et son goût unique. Cette qualité repose sur son caractère naturel et est la somme d’une sélection rigoureuse de nos fournisseurs de matières premières, et d’une validation de chaque étape du processus de production par un contrôle qualité rigoureux. Aussi, nos lignes de production sont de dernière technologie et elles intègrent, depuis la construction, les dernières exigences en matière de sécurité sanitaire des produits.

Pourquoi l’appellation « Malia » ?

Le nom Malia a été choisi non seulement pour exprimer notre ancrage africain, mais aussi pour donner à nos produits un caractère « noble ». A l’origine, Malia veut dire « Reine » et réputée de caractère héroïque, déterminé et rigoureux.

Avez-vous une politique pour pérenniser vos matières premières ?

Nous avons établi des partenariats structurés et stables avec nos fournisseurs, ainsi qu’avec nos producteurs locaux, qui nous permettent de nous garantir une disponibilité permanente de nos matières premières, en fonction de nos exigences en matière de qualité. Le Burkina Faso reste un acteur majeur dans la production de mangues, et la filière s’organise de plus en plus, ce qui est à encourager. Nous poursuivons notre collaboration avec les coopératives productrices de mangues. Le besoin pour notre unité industrielle pour l’année 2022 avait été estimé à environ 15 à 17 mille tonnes de mangues. Par conséquent, la question de pérennisation de la matière première, avec tous les acteurs de transformation locale, ne devrait pas poser un problème.o

Propos recueillis par NK

 

Encadré

Carte de visite de Afridia

Afrida Industries est une unité agro-industrielle de production de boissons non alcoolisées, installée à Bobo-Dioulasso plus précisément, à Logofourousso, sur une superficie de 17 hectares ; le siège social est sis à Ouagadougou. Afridia Industries est née de notre volonté d’apporter notre contribution à la transformation structurelle de l’économie burkinabè, en mettant sur le marché régional et sous-régional, des produits de grande qualité, issus de la transformation des fruits locaux suivant les exigences et standards internationaux.

Nous avons pour ambition de nous imposer parmi les leaders africains de l’agroalimentaire, en devenant la première unité industrielle nationale de transformation et de commercialisation des produits issus de l’agriculture burkinabè.

Avec un capital d’investissement de plus de 15 milliards de francs CFA, Afridia Industries a déjà créé plus de 300 emplois directs et plus de 5.000 emplois indirects. La société va permettre d’augmenter les revenus des agriculteurs, d’améliorer la balance commerciale du Burkina Faso et de renforcer le tissu industriel.o

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page