DBS

DBS: Douanes : performances remarquables au 30  septembre  2022

• Douanes : performances remarquables au 30  septembre  2022

On est très loin des résultats du mois de janvier, où la Douane avait réalisé seulement 96,32% de ses objectifs de recettes. Près de 2,150 milliards FCFA manquaient  alors à l’appel. Depuis lors, les Douanes du Burkina Faso ont corrigé leur trajectoire et sont au-delà de 100% de réalisation depuis le mois de février 2022. A titre d’illustration, pour le troisième trimestre, les réalisations se chiffrent à 257, 659 milliards FCFA, sur une prévision de 190.881 milliards  FCFA, soit un excédent de plus de 66,7 milliards FCFA, soit 136,22 %. De janvier à septembre 2022, les réalisations de la Douane se chiffrent au total à 681, 213 milliards FCFA, sur une prévision de 545, 874 milliards FCFA, soit un excédent de plus de 135, 338 milliards FCFA. A ce jour, le taux de réalisation est de 124,79% sur les prévisions, en attendant le dernier trimestre.

• Budget communal 2023 :36 milliards FCFA pour Ouagadougou

Lors de la tenue de sa 2e session ordinaire, le 14 novembre 2022, la délégation spéciale de la Commune de Ouagadougou avait 6 points à son ordre du jour. Celui sur la présentation du rapport de l’ordonnateur sur le budget primitif, gestion 2023, budgets annexes et budget principal de la Commune, a retenu l’attention de L’Economiste du Faso. Ledit budget a été adopté par les membres de la délégation spéciale, présents à l’assemblée. En voici sa composition : les dépenses de fonctionnement s’élèvent à 24.440.878.442 FCFA, soit 66.66% du budget total. Quant aux dépenses d’investissement, elles s’élèvent à 12.223.261.075 FCFA, soit 33. 34%. Les subventions extérieures et Etat s’élèvent à 5.334.527.442 F CFA, soit 14.5% du budget. Les ressources propres de la Commune de Ouagadougou sont estimées à 31.329.612.075 F CFA, soit 85.5% du budget total.

• Bourses africaines (aelp): la plateforme : AELP Link mise en service

L’AELP a lancé, le 18 novembre 2022,  la plateforme AELP Link dans le cadre du projet d’’intégration des marchés de capitaux africains, qui vise à faciliter les transactions transfrontalières et la libre circulation des capitaux sur le continent africain. La plateforme d’interconnexion permet la négociation de titres cotés en bourse sur les sept (7) places boursières participantes.

Les sept bourses parties prenantes à la phase 1 de l’AELP sont: la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), Casablanca Stock Exchange (CSE), The Egyptian Exchange (EGX), Johannesburg Stock Exchange (JSE), Nairobi Securities Exchange (NSE), Nigerian Exchange Limited (NGX) et la Bourse de Maurice (SEM). Commentant la mise en service de la plateforme, le président de l’ASEA, Dr Edoh Kossi. Amenounvé, a déclaré : « La mise en service aujourd’hui de l’AELP Link est une étape historique vers la réalisation de la mission de l’ASEA qui est d’engager les écosystèmes des marchés de capitaux africains, afin de favoriser la mobilisation de ressources, de promouvoir la durabilité et de renforcer l’inclusion financière au profit du développement économique de l’Afrique ».

• Sécurité nationale : les actions offensives sur le terrain

Dans le point de la situation nationale du mois, du  15 octobre au 15 novembre, il ressort que le Groupement de forces du secteur ouest et sud (GFSOS) a conduit une importante opération de sécurisation dans les zones de Koumbia (province du Tuy, région des Hauts-Bassins) et Boromo (province des Balés, région de la Boucle du Mouhoun). L’opération, qui a mobilisé plusieurs unités tactiques, avait pour objectif de traquer les individus armés qui effectuent depuis quelques temps, des incursions dans certaines localités de la zone, troublant la quiétude des populations. Débutée depuis fin septembre, l’opération se poursuit avec un bilan enregistré de 21 terroristes neutralisés, de l’armement, des munitions et une quinzaine de motos récupérées, ainsi que des moyens de communication. 520 kg de chanvre indien ont également été saisis.

Une contre-offensive a été lancée contre un groupe de terroristes qui a effectué une incursion dans la ville de Yako (province du Passoré, région du Nord), le 10 novembre 2022. Après avoir effectué des tirs de harcèlement sur les locaux de la Brigade territoriale de gendarmerie de la ville, les terroristes se sont retranchés dans leur refuge, dans les environs de La Toden. Un assaut a été lancé par les unités venues en renfort sur ledit refuge, dans la matinée du 11 novembre 2022. La base sur laquelle se trouvait un important lot de matériel (armement, munitions, moyens roulants, vivres, carburant, couchages, effets d’habillement, etc.) a été complètement détruite.o

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page