A la UneEntreprises

Rencontres annuelles des professionnels de la communication: satisfécits après la 5e édition

• Séance de formation, de partage d’expériences et de réseautage

• 7 modules avec 7 experts locaux

• Des perspectives de développement et de succès dans les organisations

La cinquième édition des Rencontres annuelles des professionnels de la communication, du marketing et du développement commercial (RAPCMDC) a pris fin le vendredi 28 avril 2023, à Bobo-Dioulasso. Pendant 72 heures, les responsables de la communication et du marketing de plusieurs entreprises et institutions du public et du privé se sont retranchés dans la ville de Sya autour du thème : « L’Intelligence artificielle au service de la communication, du marketing et du développement commercial ».  Les travaux se sont déroulés sous forme de panels, de conférences et d’ateliers de partage d’expérience. Pour la circonstance, des grands noms du marketing et du digital au Burkina Faso ont répondu à l’appel de Challenges Ouaga comme facilitateurs : Serge Ouédraogo, expert en cybersécurité, consultation en solution digitale et intelligence artificielle, Thierry Somda, expert en géomarketing, Boukary Zorom et Wendkouni Hermann Nazé, experts en digital et Customer Experience, Idrissa Ouédraogo, expert en communication, Madina Ouattara, experte en Programmation neuro- linguistique, et Charles Bado, expert en marketing. Après 03 jours d’échanges, à travers 07 modules avec 07 experts, les participants repartent dans leurs différents services rassurés et convaincus que leur façon de travailler va s’améliorer au bonheur de ceux qui fréquentent leurs différents services et entreprises. Un nouveau défi de relevé pour Challenges Ouaga, dont le gérant, Adama Zerbo, a pour leitmotiv de faire du capital humain un vecteur de croissance, de développement et de succès de nos organisations.

Moumouni SIMPORE

Encadré

« On va gagner en clients et en chiffre d’affaires », Daniel Zongo, Sopatel Silmandé

La plupart de mes objectifs sont atteints, car j’ai beaucoup appris. La première communication sur l’intelligence artificielle a retenu mon attention pour la nouveauté qu’elle m’a apportée. La communication de crise par la captation des communicateurs et le dernier. Il nous reste à développer et à approfondir toutes ces notions. Si on arrive à les mettre en pratique, on va gagner en clients et en chiffre d’affaires.

« Cela m’a fait comprendre beaucoup de choses », Sayouba Ouédraogo, ONEA

J’ai beaucoup apprécié, car cela m’a fait comprendre beaucoup de choses. Je ne suis pas communicateur de formation, mais je le suis devenu dans ma fonction, donc la mise à jour de mes logiciels était nécessaire. Les choses les plus évidents que nous avons, les clients ne les connaissent pas et nous devons constamment améliorer ce que nous faisons. D’une manière générale, il nous faut réorienter la communication dans les établissements publics de l’Etat. Le travail s’est déroulé dans la bonne ambiance et nous avons enrichi notre carnet d’adresses. Je suis disponible pour la prochaine édition.

« On a découvert beaucoup de choses en peu de temps », Marie Zongo/Pafadnam, BUMIGEB

C’était une formation bien animée avec beaucoup de choses qu’on a découvertes en peu de temps. Je viens d’arriver dans le monde de la communication et il me faut d’abord m’accrocher à la fonction avant de pouvoir utiliser les avantages offerts par l’intelligence artificielle. Je suis partant pour la prochaine édition, mais je souhaite que la formation s’étale sur cinq (05) jours au minimum, car les trois (03) jours actuels ont été fatigants. Quand c’est plus relaxe, on assimile mieux.

« Je suis satisfait au-delà de mes attentes », Claude Sama, BURKINA EQUIPEMENT

Je suis satisfait au-delà de mes attentes. J’avoue qu’avec mon profil de vendeurs, et au regard de la dénomination « rencontre professionnelle… » de l’activité, je m’attendais à des échanges entre professionnels sur nos pratiques quotidiennes, mais ce que j’ai appris va me permettre d’améliorer notre approche client et de mieux gérer la communication de crise.  La qualité d’ouverture des formateurs et la pratique sur des outils efficaces nous ont davantage aguerris.  Il faudrait, à l’avenir, l’étaler sur plusieurs jours, afin de faciliter l’assimilation.

« Cela va, à coup sûr, améliorer notre travail », Reynatou Sirima,

Nous avons eu droit à des sujets intéressants et enrichissants avec des formateurs professionnels et de qualité. J’ai beaucoup appris. La communication est très importante et il nous faudra la replacer au cœur de notre activité pour atteindre facilement nos objectifs. Les cas pratiques nous ont permis de nous exercer dans un domaine où je n’avais aucune notion. Cela va, à coup sûr, améliorer notre travail. Pour les comptes rendus de réunions, par exemple, on peut faire recours à l’intelligence artificielle. o

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page