A la UneEconomie

Exportations, consommation et entrepreneuriat: ces indicateurs au vert, en octobre

• Hausse des nouvelles immatriculations de véhicules

• Baisse du niveau général des prix

• Gain de 23,3 milliards FCFA sur les produits exportés

La relance économique pointe enfin le bout de son nez. C’est du moins ce qui ressort du rapport sur les indicateurs économiques portant sur les chiffres du mois d’octobre, et publié en mi-décembre par la Direction générale de l’économie et de la planification (DGEP).

Commençons par le secteur de l’entrepreneuriat. La Direction générale des transports terrestres et maritimes a enregistré une hausse significative de nouvelles immatriculations de véhicules au mois d’octobre. « Cette situation découle de la suspension temporaire des délivrances de la production des titres de transport intervenue au cours du mois précédent, pour des raisons techniques », précise la DGEP, qui a compilé les statistiques.

Ainsi, les nouvelles immatriculations de véhicules à 2 roues, de tricycles à moteur, de voitures particulières et de véhicules poids lourds sont en hausse respectivement de 55,1%, 67,5%, 134,7% et 132,2% par rapport à septembre 2023.

Tableau: Récapitulatif des nouvelles immatriculations de véhicules

Nouvelles immatriculations

Sept-22

Oct-22

Déc-22

Sept-23

Oct-23

2 roues

25.927

16.256

25.967

8.290

12.858

Tricycles à moteur

2.263

1.400

3.534

727

1.218

4 roues (voitures particulières)

2.184

1.398

2.020

498

1.169

Véhicules poids lourds

668

430

685

202

469

Source: DGEP/DGTTM, novembre 2023

Autre point positif, l’augmentation de la production industrielle de +1,3%. Cette augmentation est liée à celle de la production en volume observée dans les industries de production d’électricité et d’eau (+33,3%) et dans les industries manufacturières (+6,4%). La production dans les industries extractives est en légère baisse (-0,1%).

Qu’en est-il de l’inflation ?

Les prix des principaux biens et services de grande consommation ont enregistré une légère baisse pour le mois d’octobre. L’IHP, indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC), est en baisse de 0,1% par rapport à septembre 2023. Une baisse du niveau général des prix liée à celle des prix de tabacs et de stupéfiants (4,4%), des services d’enseignement du supérieur (-1,7%), ainsi que du secondaire (- 1,3%). Le taux d’inflation annuel qui se dégage est de 2,3%, contre 13,5% en octobre 2022.

Tableau: Evolution des prix du kg des principales denrées alimentaires

 

Oct-22

Sept-23

Oct-23

Maïs blanc

292

261

257

Mil local

431

342

344

Sorgho blanc

339

296

297

Niébé

502

401

387

Sésame

839

1.083

1.037

Source : DGEP, à partir des données de la SONAGESS, novembre 2023

Tableau: Récapitulatif des prix des principaux biens et services de grande consommation en francs CFA

Oct-22

Sept-23

Oct-23

Prix du sac (50 kg) du riz local

20.700

20.650

21.050

Prix du sac (50 kg) du riz importé

22.222

21.630

21.759

Prix du sac (50kg) de ciment local

5.972

5.972

5.972

Prix du sac (50kg) de ciment importé

5.929

5.881

5.881

Prix du sucre en morceaux

826

919

943

Prix du sucre en poudre

676

721

721

Prix au consommateur des céréales et du sésame

oct-22

sept-23

oct-23

Prix du kg de maïs blanc

292

261

257

Prix du kg de mil local

431

342

344

Prix du kg de sorgho blanc

339

296

297

Prix du kg de niébé

502

401

387

Prix du sésame

839

1.083

1.037

Prix des volailles

oct-22

sept-23

oct-23

Prix au producteur du poulet

3.007

2.852

2.882

Prix au producteur de la pintade

3.103

3.258

3.331

Prix du bouc et du bouc castré

oct-22

sept-23

oct-23

Bouc marché de production

33.638

32.928

35.113

Bouc marché de consommation

34.761

37.904

37.769

Bouc castré marché de production

47.943

45.244

43.063

Bouc castré marché de consommation

46.836

54.425

53.650

Prix du bélier

oct-22

sept-23

oct-23

Marché de production)

60.018

58.299

65.562

Marché de consommation

75.373

79.071

79.654

Prix du taureau

oct-22

sept-23

oct-23

Marché de production

291.002

282.063

315.501

Marché de consommation

283.542

342.720

333.462

Evolution des exportations et des importations

Les principaux produits exportés ont connu un gain de 23,3 milliards de francs CFA (+13,1%), en octobre 2023, par rapport au mois précédent. Ce gain est imputable principalement à la hausse des exportations d’or de 23,8 milliards de francs CFA (14,7%) et de karité (graine et beurre) de 1,3 milliard de francs CFA (+11,1%). Les exportations totales du mois d’octobre 2023 se chiffrent à 212,48 milliards de francs CFA, contre 189,9 milliards le mois précédent.

Par rapport à octobre 2022, ces exportations sont en hausse de 29,4 milliards de francs CFA (+17,1%), attribuable à la hausse des exportations d’or de 22,7 milliards de francs CFA (+13,9%) et de karité (graine et beurre) de 7,7 milliards de francs CFA (+136,9%).

Source : DGD, novembre 2023

En octobre 2023, la principale destination des exportations demeure toujours l’Europe, avec 76,4% de la valeur totale des exportations, avec toujours la Suisse comme principal client (73,6%). L’Asie occupe toujours la deuxième place, avec 15,6% dont le principal client est les Emirats Arabes Unis (14,5%).

L’Afrique se positionne à la troisième place, avec 7,9% dont le premier client est le Ghana (4%). Les exportations vers l’Amérique représentent 0,1% du total des exportations dont les Etats- Unis (0,1%) sont le principal client.

Tableau: Récapitulatif de l’évolution des principaux produits exportés en milliards de francs CFA

Produits suivis

Oct-22

Sept-23

Oct-23

Coton

0,00

161,82

1,09

Sésame

0,00

12,05

0,00

Or

162,95

2,81

185,67

Animaux vivants

0,03

0,02

0,01

Noix de cajou

3,64

1,60

1,51

Karité (graine et beurre)

5,65

12,05

13,38

Zinc

0,00

0,00

0,00

Total produits suivis

172,27

178,30

201,65

Total exportations du mois

186,45

189,90

212,48

Source : DGD, octobre 2023

Des indicateurs en baisse

Si les exportations sont en nette hausse, ce n’est pas le cas des importations. Ainsi, les principaux produits achetés par le Burkina Faso sont en baisse de 5,6 milliards de francs CFA (-3%), en octobre 2023, comparativement au mois précédent. Cette situation est liée à la baisse des importations du matériel de transport de 5,3 milliards de francs CFA (-31,7%) et de ciments de 8,7 milliards de francs CFA (-44,4%). Le poids des hydrocarbures suivis dans le panier des produits suivis est de 71,8%, en octobre 2023, contre 67,4% à la même période, il y a un an. Les importations totales se chiffrent à 295,4 milliards de francs CFA, en octobre 2023, en baisse de 7,9 milliards de francs CFA (-2,6%) par rapport au mois précédent.

L’Asie reste le principal fournisseur avec 35,8% des importations totales, la Fédération de la Russie ayant détrôné la Chine à la place de premier fournisseur avec 13,6% des importations totales. L’Afrique occupe toujours le deuxième rang, avec 31,2% des importations totales, avec pour principal fournisseur la Côte d’Ivoire (10,8%). L’Europe est la troisième zone avec 25,1% des importations totales, avec toujours la France (6,0%) comme principal fournisseur. L’Amérique occupe sa place d’antan de quatrième zone, avec seulement 7,9% des importations totales dont principalement les USA, avec 4,9%.

Tableau: Récapitulatif de l’évolution des principaux produits importés en milliards de francs CFA

Produits importés

Oct-22

Sept-23

Oct-23

Hydrocarbures suivis

109,8

121,8

129,2

Produits alimentaires de grande consommation

20,0

18,4

19,2

Matériels de transport

12,2

16,7

11,4

Ciments

14,1

19,5

10,9

Electricité

7,0

9,0

9,1

Total produits suivis

162,9

185,4

179,9

Total importations du mois

296,5

303,3

295,4

Source : DGD, novembre 2023

Le second indicateur à enregistrer la plus grande baisse est le secteur de la microfinance.

Selon le rapport de la Direction générale de l’économie et de la planification, au troisième trimestre 2023, le nombre de systèmes financiers décentralisés (SFD) diminue fortement pour se situer à 124, contre 134 un trimestre plus tôt. Cette baisse provient du retrait de 12 agréments et l’octroi de 2.

Pour ce qui est du nombre de membres (composés de personnes physiques et de groupements), il diminue de 6,4% entre le deuxième et le troisième trimestre 2023, passant respectivement de 1.827.759 membres à 1.711.371 membres. Ainsi, pour les personnes physiques, la baisse représente 11,3% et 5,5% pour les groupements.

Bonne nouvelle cependant, les dépôts sont en hausse de 3,6% par rapport au mois de septembre 2023. Ils s’élèvent à 410,4 milliards FCFA, avec un dépôt moyen de 286.637 F CFA. Le crédit accuse aussi une croissance entre le 2e et le 3e trimestre de l’année. Il s’accroît de 5,4%, passant de 331,6 milliards à 349,4 milliards, soit une hausse de 5,4%.

Cependant, le taux de créances en souffrance au troisième trimestre 2023 continue de se dégrader et ce, depuis le début de l’année, en s’affichant à 6,64%. Ce taux traduit les efforts supplémentaires à déployer par les SFD pour le recouvrement des créances et une vigilance des structures sur la qualité des crédits octroyés.

Tableau: Situation des indicateurs des SFD

Indicateurs

T3_2022

T2_2023

T3_2023

Nombre total de SFD

136

134

124

Membres

1.617.759

1.827.759

1.711.371

Encours épargne (en milliards FCFA)

351,7

396,3

410,4

Epargne moyenne

276.537

286.296

286.637

Encours crédit (en milliards FCFA)

292,9

331,6

349,4

Créances en souffrance (en milliards FCFA)

15,1

19,9

23,2

Taux de créances en souffrance

5,17%

6,01%

6,64%

Source : DGTCP/DSC-SFD, novembre 2023

ESS

 

Encadré

Nombre de travailleurs et offres d’emplois

A fin octobre 2023, le nombre de travailleurs immatriculés à la CNSS est de 16.202, dont 5.802 (35,9%) femmes. Il recule légèrement de 0,9% par rapport à la même période un an plus tôt.

Le mois d’octobre 2023 a enregistré 1.102 travailleurs nouvellement immatriculés, dont 458 femmes. Rapportées au mois précédent, les nouvelles immatriculations sont en baisse de 19,7%. A fin octobre 2023, le nombre d’offres d’emplois, hormis les recrutements de la Fonction publique, est estimé à 2.398. Il est en baisse de 42,4% par rapport à la même période, un an plus tôt.

Au cours du mois d’octobre 2023, les offres d’emplois sont estimées à 217 postes. Comparées au mois précédent, elles sont en baisse de 14,6%.

Graphique 18: Evolution des offres d’emplois

Source : DGEP, à partir des données de l’ONEF, novembre 2023

 

Encadré 2

Marchés publics : le nombre de contrats a doublé

A fin octobre 2023, le nombre de contrats de marchés publics approuvés est de 818 pour une enveloppe globale de 166,6 milliards de francs CFA. Rapporté à fin octobre 2022, le nombre de contrats approuvés a doublé et l’enveloppe correspondante a triplé.

Ces marchés publics sont dominés essentiellement par les marchés de travaux représentant 75,5 % du montant global. Quant aux marchés des fournitures, de prestations intellectuelles et de services courants, ils ne représentent respectivement que 10,2%, 9,3% et 5,0% de l’enveloppe globale.

Tableau: Marchés publics des ministères et institutions (dans l’AN)

A fin octobre 2022

A fin octobre 2023

Nombre

Valeur (milliards francs CFA)

Nombre

Valeur (milliards francs CFA)

Marchés publics (cumul)

495

65,8 

818

166,6

Nature des prestations

  Prestations intellectuelles

67

5,1

108

15,5

  Fournitures

230

14,7

227

17,0

  Travaux

58

41,7

226

125,7

  Services courants

140

4,3

257

8,4

Source : DGEP, à partir des données de la DG-CMEF, novembre 2023

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page