A la UneEntreprises

IB Bank Togo: tout savoir sur la titrisation du siège

• L’Etat togolais rachète l’immeuble de la banque

• De l’argent frais injecté dans la trésorerie de IB Bank

Le 8 janvier 2024, l’Etat togolais annonçait des opérations financières sur le secteur bancaire. L’une d’entre elles porte sur la banque de l’homme d’affaires Mahamoudou Bonkoungou (Ebomaf), à travers sa banque IB Bank. De quoi s’agit-il ?

L’Etat du Togo envisage d’acquérir les biens immobiliers de l’ex-Banque togolaise pour le commerce et l’industrie (BTCI), dénommée maintenant IB-Bank. Une activité qui s’appelle titrisation.

Qu’est-ce que la titrisation ?

La titrisation est une technique de financement par laquelle des actifs homogènes générateurs de revenus- qui, seuls, pourraient être difficiles à échanger- sont rassemblés et vendus à une entité tierce créée pour l’occasion, laquelle les utilise pour émettre des titres qu’elle vend sur les marchés. En définitive, la titrisation n’est ni plus ni moins qu’un rachat de créances et tout est «titrisable»: les crédits classiques, les créances commerciales, les loyers d’actifs mobiliers ou immobiliers, les royalties, à peu près tout actif ou droit dont on peut raisonnablement prévoir les flux financiers futurs.

Cette source de financement permet également aux emprunteurs de se soustraire aux contraintes d’un endettement traditionnel (souvent limité par des ratios d’endettement sur fonds propres). En effet, parce que chaque transaction est isolée, la dette qui en résulte ne figure pas au bilan du cédant. Ce type de financement peut donc se révéler très efficace pour des sociétés qui souhaitent soit accéder à de nouvelles liquidités sans augmenter leur niveau d’endettement, soit tout simplement réduire ce dernier.

Une bouffée d’oxygène pour IB Bank

Pour mener à bien cette opération de titrisation, le Togo a mobilisé près de 67 milliards FCFA (66,9 milliards). Une somme qui lui permettra d’acquérir les biens immobiliers de l’Union togolaise de banque (UTB) et aussi du siège social de IB Bank au Togo.

« Cette initiative de titrisation, rare dans le paysage financier togolais, est décrite comme une bouffée d’oxygène pour l’UTB et IB Bank.

En effet, elle offre une perspective de redressement financier, particulièrement crucial dans le contexte actuel marqué par des exigences règlementaires accrues, notamment, suite à l’élévation du capital social minimum par la BCEAO à 20 milliards FCFA », peut-on lire sur le site Togo First.

Ainsi, IB Bank vend à l’Etat togolais son siège social sis au 169, Boulevard du 13 Janvier, à Lomé.  Une vente qui libère du capital immobilisé, améliorant ainsi immédiatement sa liquidité et potentiellement ses fonds propres. Une opération qui permet d’injecter de l’argent frais dans cette banque. Dans son rapport sur le bilan et les comptes des Banques de l’Union, publié en 2023 par la BCEAO, on note que si le produit net bancaire de IB Bank au Togo est en hausse entre 2019 et 2021, ce n’est pas le cas pour les autres bilans.

Le résultat brut d’exploitation, le résultat d’exploitation et le résultat avant impôt sont en baisse et affichent des pertes de plus de -1,15 milliard FCFA. Ainsi, en fin 2021, la banque affichait un résultat net négatif (-1,3 milliard FCFA).

Notons que IB Bank au Togo est classée 72e avec un total bilan de 292.636.000 FCFA, pour 74.832 comptes bancaires et 277 employés.

NK

Encadré

IB Bank en bref

International Business Bank Togo

Enregistrement : T 0024 K

Statut juridique : Société Anonyme de droit togolais

Siège social : Lomé

Agrément : Arrêté n°163/MFE du 15 mai 1974

Capital social : 27 milliards FCFA

Réparti entre :                                                  Millions FCFA                 %

10 personnes morales nationales                    27.000.000                      100

Etat togolais                                                       2.700                                 10

IB Holding                                                         24,300                               90

Total                                                                   27.000.000                       100

Conseil d’administration, président : Bonkoungou Mahamadou, représentant de International Business Holding

Membres :

Tahari Nabil, représentant de International Business Holding

Sory Lallé Ibrahim, représentant de International Business Holding

Kambou Raphaël, représentant de International Business Holding

Baniab Moyeme, représentant de l’Etat togolais

Thiéba Paul Kaba, Administrateur indépendant

Kambou-Bonkoungou Wendkouni Alizèta, représentant de International Business Holding

Directeur général : Nabil Tahari

Directeur général Adjoint : Zombré Téwendé Habib Ghislain

Guichets permanents : 21

Bureau à l’étranger (Néant), DAB (29), GAB (Néant).o

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page