A la UneCan 2023

Emerse Fae, sélectionneur de la Côte d’Ivoire : «Nous allons jouer avec nos forces et nos qualités… »

A la veille du match Mali vs Côte d’Ivoire, comptant pour les Quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations, le sélectionneur des Éléphants de Côte d’Ivoire a indiqué ce vendredi 2 février 2024 à la presse sportive africaine que son équipe va jouer avec ces qualités et ses forces.

Les Quarts de finale de la CAN 2023 ont débuté le 2 février 2024 par l’opposition Angola vs Nigéria qui a enregistré la victoire des Super Eagles sur les Palancas Negras par 1 but à 0.

A cette étape de la compétition qui compte 8 matchs, l’une des affiches qui retient l’attention est celle qui mettra aux prises les Aigles du Mali aux Eléphants de Côte d’Ivoire, samedi 3 février.

Dans l’histoire, le Mali n’a pas encore réussi à prendre le dessus sur la Côte d’Ivoire, mais pour les Aigles, cette rencontre est une occasion de vaincre le signe indien. Après être sortie première de son groupe et avoir éliminé le Burkina Faso en huitièmes de finale, l’équipe malienne dispose, selon Emerse Fae, d’un milieu de terrain vif et joueur. «Le Mali a une équipe en confiance. Elle a fait un gros tournoi jusque-là. La force est au milieu qui a des joueurs techniques, vifs», a-t-il indiqué.

La Côte d’Ivoire, quant à elle, revient de très loin. Qualifiée en huitièmes de finale de justesse, elle a montré la porte à l’équipe sénégalaise, tenante du titre. Une victoire qui a réconciliée les Éléphants avec leurs supporters et a donné confiance aux joueurs, selon le coach Fae, pour la suite du tournoi.

Face au Mali, le sélectionneur des Eléphants entend aborder le match avec sérénité. «Nous allons jouer avec nos forces et nos qualités. Le match implique deux équipes. Je sais comment je vais jouer mais je ne sais pas comment mon adversaire va jouer», a ajouté le cerveau pensant de la sélection ivoirienne.

Pour ce match très important, Emerse Fae peut compter sur tous le joueurs prêts à aller au charbon. «On n’a aucun blessé à déplorer. Ce qui est déjà une bonne chose pour nous», a-t-il rassuré.

Avant l’ouverture des portes du Stade de la paix de Bouaké qui va accueillir ce match, les tickets sont déjà épuisés. Certains supporters qui ont passe la nuit à la belle étoile espérant se procurer le précieux sésame qui Leur donnera accès aux gradins vont devoir regarder le match à la télé faute de tickets.

Issa Sawadogo, envoyé spécial à Bouaké

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page