A la UneDossier

Directeur national de la BCEAO: Charles Luanga Ki-Zerbo admis à la retraite

• Après plus de 11 ans à la tête de l’institution

• Les acteurs bancaires ont salué sa contribution au secteur

• Une cérémonie de départ pour saluer ses mérites

Elle était sobre, la cérémonie, à l’occasion du départ à la retraite de Charles Luanga Ki-Zerbo. Un petit comité, select, réunis dans la grande salle d’attente du siège de la BCEAO, le 6 juillet 2023. 4 discours riches en éloges et une séance de photos souvenirs, aux côtés de celui qui aura consacré plus de 10 ans de sa vie à diriger la sphère bancaire et financière, en qualité de Directeur national de la BCEAO. Une sobriété qui confirme l’adage : « l’argent n’aime pas le bruit ».

La cérémonie a été placée sous le sceau de la reconnaissance d’une institution à l’égard d’un homme qui « s’est dévoué corps et âme à son service pendant de longues décennies ». En témoigne le message du ministre de l’Economie, lu par son Secrétaire général. Pour le ministre, la contribution de M. Ki-Zerbo au renforcement du secteur bancaire est sans conteste. Et de mentionner qu’au cours des 10 dernières années, le système bancaire burkinabè a connu de profonds changements, à travers l’arrivée de nouvelles banques et compagnies financières holdings dont celles à capitaux nationaux et des réformes institutionnelles majeures, notamment, le nouveau dispositif prudentiel reposant sur les règles de Bâle II et III et le Plan comptable bancaire révisé.

En termes de résultats, on peut noter que sur la période de 2012 à 2021, le secteur bancaire burkinabè, se positionnant comme le troisième marché de l’Uemoa, a connu la plus forte progression de ses actifs, après celui de la Côte d’Ivoire, avec une évaluation annuelle de son patrimoine de 15%, contre 13,2% pour le système bancaire de l’Union.  En outre, a déclaré le président en exercice de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina Faso (APBEF-BF), Diakarya Ouattara, « le dernier rapport de la Commission bancaire burkinabè est l’un des plus rentables de la sous-région, avec le plus faible taux de dégradation du portefeuille, un niveau de provisionnement des créances en souffrance appréciable au-dessus de la moyenne de l’Uemoa ». M. Ouattara, DG de Coris Holding, a évoqué la dynamique d’évolution du système bancaire et financier au Burkina. Ainsi, en 2022, le pays compte 23 acteurs dans l’activité bancaire, contre 17 en 2012.

« Au-delà de ses accomplissements professionnels, M. Ki-Zerbo a été un modèle de comportement professionnel empreint d’humanité. Son empathie, sa bienveillance, sa capacité à inspirer les autres, sa grande disponibilité, son attention, son sens de l’écoute permanent de l’ensemble des acteurs et le désir de transparence lui ont permis d’instaurer autour de lui, une culture de partage de l’information et de créer un climat de confiance », a affirmé Guillaume A. Kaboré, Directeur national de la BCEAO.

Un parcours atypique

Charles Luanga Ki-Zerbo, Directeur national de la BCEAO pour le Burkina Faso, bénéficie de son droit à la retraite depuis le 30 juin 2023. Il a été le 5e Directeur national dans l’histoire de la BCEAO au Burkina Faso. Parmi les anciens Directeurs nationaux, on peut citer, entre autres, Kouka Célestin Zallé et Ousmane Ouédraogo. Charles Luanga Ki-Zerbo est l’un des fils de l’illustre professeur et homme politique, Joseph Ki-Zerbo. Il a commencé sa carrière professionnelle en 1985, à Dakar, en tant qu’analyste financier à la Société financière sénégalaise pour le développement de l’industrie et du tourisme. A partir de 1991, il intègre la BCEAO, institution à laquelle il a consacré le reste de sa carrière professionnelle, où il a gravi les échelons.

D’abord inspecteur à la Commission bancaire de l’Umoa, à Abidjan, de 1991-1995, il occupera les fonctions de chef de département de la supervision et des études bancaires de 1995 à 2005. Nommé Directeur du crédit au siège de la BCEAO, à Dakar, en 2006, il y séjournera deux ans, avant de retourner à Abidjan, en 2009, pour occuper le poste de Secrétaire général de la Commission bancaire de l’UMOA jusqu’en 2011.

A partir de janvier 2012, il fait un retour au pays natal, à la suite de sa nomination comme Directeur national de la BCEAO pour le Burkina. Il occupera ce poste pendant 11 ans et demi jusqu’à son admission à la retraite, à compter du 1er juillet 2023. Charles Luanga Ki-Zerbo est marié et père de 3 enfants. o

JB

 

Filet

Ce que les cadres de la BCEAO retiennent de Charles Luanga Ki-Zerbo

Augustine Compaoré, Caissier particulier, chargée du guichet des opérations diverses

« M. le Directeur national Ki-Zerbo a été un vrai leader à la Direction nationale de la BCEAO. Son sens aigu de la pédagogie a poussé chacun d’entre nous à aller au-delà de ce que nous pensions être impossible. Au plan professionnel, il a incarné les valeurs cardinales de la Banque centrale, à savoir : la solidarité, le sens des responsabilités, le professionnalisme, l’intégrité et la loyauté. C’est un homme sociable et profondément humain qui a toujours été à nos côtés aussi bien dans nos moments de joie que de peine.

Je garde de lui l’image d’un manager discret, humble, attentif et rigoureux. Je lui souhaite une paisible et heureuse retraite professionnelle ».

Mamadou Diallo, contrôleur des opérations

Augustine Compaoré, Caissier particulier, chargée du guichet des opérations diverses
« M. le Directeur national Ki-Zerbo a été un vrai leader à la Direction nationale de la BCEAO. Son sens aigu de la pédagogie a poussé chacun d’entre nous à aller au-delà de ce que nous pensions être impossible. Au plan professionnel, il a incarné les valeurs cardinales de la Banque centrale, à savoir : la solidarité, le sens des responsabilités, le professionnalisme, l’intégrité et la loyauté. C’est un homme sociable et profondément humain qui a toujours été à nos côtés aussi bien dans nos moments de joie que de peine.
Je garde de lui l’image d’un manager discret, humble, attentif et rigoureux. Je lui souhaite une paisible et heureuse retraite professionnelle ».
Mamadou Diallo, contrôleur des opérations
« Je suis un proche collaborateur de M. Ki-Zerbo depuis 12 ans qu’il a passé à la tête de la Direction nationale, et ce que je retiens de l’homme, c’est le fait que j’ai beaucoup appris de lui. Il est un manager moderne et il a su insuffler le dynamisme au sein de la Direction nationale, durant tout le temps qu’il est resté avec nous et il nous a appris vraiment à travailler. C’est un homme qui est très peu loquace, mais qui arrive, avec très peu de mots, à obtenir ce qu’il attend d’un agent.
Je salue cette qualité managériale en lui. C’est avec un pincement au cœur, comme l’ont souligné tous ceux qui ont pris la parole, lors de la cérémonie d’honneur. Après avoir abattu tout ce travail, c’est normal et je pense que c’est humain que l’institution le laisse aller se reposer et s’occuper de sa famille. Nous lui souhaitons donc une longue et paisible retraite. Que Dieu lui accorde une longue vie. o

« Je suis un proche collaborateur de M. Ki-Zerbo depuis 12 ans qu’il a passé à la tête de la Direction nationale, et ce que je retiens de l’homme, c’est le fait que j’ai beaucoup appris de lui. Il est un manager moderne et il a su insuffler le dynamisme au sein de la Direction nationale, durant tout le temps qu’il est resté avec nous et il nous a appris vraiment à travailler. C’est un homme qui est très peu loquace, mais qui arrive, avec très peu de mots, à obtenir ce qu’il attend d’un agent.

Je salue cette qualité managériale en lui. C’est avec un pincement au cœur, comme l’ont souligné tous ceux qui ont pris la parole, lors de la cérémonie d’honneur. Après avoir abattu tout ce travail, c’est normal et je pense que c’est humain que l’institution le laisse aller se reposer et s’occuper de sa famille. Nous lui souhaitons donc une longue et paisible retraite. Que Dieu lui accorde une longue vie. 

 

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page