A la UneEconomie

Indépendance énergétique: Pâ, kôdéni, Zano, Nagréogo, Ziga et Zagtouli

• 146,1 MWc interconnectés à la SONABEL

• Le PPP en marche

C’est une lapalissade de dire que le pays des Hommes intègres fait face à un déficit criard énergétique. Mais au moins, le Burkina Faso dispose d’un atout inestimable, les rayons solaires intarissables, qui, à terme, pourraient surclasser les sources thermiques et hydroélectriques, jugées coûteuses et impropres pour l’environnement. Au regard des nombreux avantages de l’énergie solaire (propre, inépuisable et économique) pour un pays sahélien comme le Burkina Faso, l’Etat a décidé de se lancer dans sa promotion. D’où la construction des centrales photovoltaïques. Cette course à l’énergie renouvelable a été matérialisée la semaine dernière, par la mise en service de trois centrales solaires interconnectées au réseau de la Société nationale burkinabè d’électricité (SONABEL). Les autorités de la Transition ont inauguré la centrale solaire photovoltaïque de Pâ (Boucle du Mouhoun) d’une capacité de 30MWc qui injectera en moyenne 54, 15 GWh par an sur le réseau national interconnecté. Elle permettra de raccorder environ 30.000 ménages au réseau électrique de la SONABEL. Il y a eu aussi l’interconnexion de la centrale solaire de kôdéni (région des Hauts-Bassins), qui va injecter 38 GWh annuellement sur le réseau de la SONABEL. Les différentes productions de ces deux nouvelles centrales solaires seront injectées dans le réseau de la SONABEL, principal et unique destinataire. Elles viendront porter la production solaire de la SONABEL à 153 mégawatts crêtes, soit une augmentation de 31,37%. La centrale solaire photovoltaïque de Zano (région du Centre-Est), d’une capacité solaire de 24 Mégawatts crête, va injecter annuellement 38 Gwh sur le réseau interconnecté de la SONABEL également inauguré. Mieux, elle va permettre d’atteindre 15% d’énergies renouvelables dans le mix énergétique national à l’horizon 2025. La puissance cumulée des centrales de kôdéni, de Pâ et de Zano s’élève à 92 MWc. Mais avant l’inauguration de ces trois centrales solaires, les gouvernements précédents ont inauguré, en 2022, la 3e grande centrale solaire photovoltaïque, d’une capacité de 30 MWc à Mogtéto (région du Plateau central). Elle produira en moyenne plus de 50 Gwh d’énergie par an, soit l’équivalent d’un besoin énergétique de 25 000 ménages. Aussi, elle contribuera à l’atteinte de l’objectif national, avec un apport global à plus de 7% à la production annuelle de notre pays et à plus de 8% à la puissance totale installée au niveau national. L’année 2017 a connu l’achèvement de la construction des centrales solaires photovoltaïques de Ziga de 1,1 mW et de Zagtouli de 33 mW.

Ambéternifa Crépin SOMDA

 

Encadré 1

Plus de 100.000 ménages sortis de l’obscurité

La particularité de toutes ces centrales photovoltaïques, c’est qu’elles ont été réalisées en mode partenariat public-privé (PPP) entre l’État burkinabè, à travers la SONABEL, et des investisseurs indépendants. Autre particularité est que toutes ces centrales solaires sont directement interconnectées au réseau national de la SONABEL au profit de milliers de ménages et d’entreprises. Mieux, les centrales solaires sortent de nombreux ménages du « noir » pour recevoir la « lumière », Zano, Pâ et Mogtéto permettent à 74.000 foyers d’avoir l’électricité.

 

Encadré 2

Les avantages de l’énergie solaire

Le solaire permet d’améliorer significativement l’accès des citoyens à l’électricité tout en permettant l’amélioration des performances et de la productivité des entreprises. Cet objectif est d’accroître l’accès des populations à l’électricité. L’ambition du Burkina Faso est d’atteindre au minimum 40 à 50% de part des énergies renouvelables. La production des centrales photovoltaïques permettra de réduire l’émission de gaz à effet de serre et de faire l’économie de C02. Réduire la dépendance énergétique et sécuriser la desserte en électricité des populations.o

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page