A la UneFocus

Production agroécologique: la ceinture verte de Ouagadougou a son périmètre irrigué

• Faire de Ouagadougou une ville verte

• Améliorer et protéger l’environnement

• Une surface aménagée pour lutter contre le chômage

Le ministre de l’Environnement, Roger Barro: le reboisement sur ce site permettra de rendre la ville de Ouagadougou plus verte.

Les plus hautes autorités burkinabè ont lancé ce projet, dans le but d’instaurer une culture de mobilisation communautaire, afin que les communautés ouagalaises s’approprient leur propre développement, à l’image de la célèbre pensée de Joseph-Ki-Zerbo : « On ne développe pas, on se développe. » 

La République populaire de Chine, en collaboration avec le Burkina Faso, a procédé à la remise des clés d’un périmètre irrigué au ministre de l’Environnement, de l’Eau, et de l’Assainissement, Roger Barro. C’est un espace vert inauguré le 12 janvier 2024, à Ouagadougou, et qui entre dans le cadre de l’Initiative présidentielle pour le développement de la collectivité, adoptée en Conseil des ministres, le 3 août 2023. Ce périmètre irrigué est le résultat de la synergie entre deux villes sœurs : Ouagadougou et Shangaï, qui visent à faire de la capitale un espace vert.

Les travaux ont mobilisé un montant de plus de 48.416.409 FCFA, afin d’offrir un espace aménagé. Il est offert à la population de Ouagadougou, plus spécifiquement aux jeunes filles, aux femmes exerçant dans le domaine de la culture maraîchère. Cet aménagement va participer à la lutte contre le changement climatique et l’érosion du sol. C’est aussi une contribution à l’amélioration de la qualité d’air, la protection de notre ville contre la poussière et les fortes chaleurs.

Le ministre de l’Environnement, de l’Eau et de l’Assainissement, Roger Barro, a invité les bénéficiaires à faire bon usage de ces biens environnementaux. Il précise que ces biens sont constitués, entre autres, d’un château d’eau métallique de 12 mètres de haut, avec une capacité de 30 m3, un système d’alimentation en énergie solaire, un système d’irrigation par robinet du réseau de distribution d’eau et le tout clôturé d’une grille.

Les femmes bénéficiaires sont sorties nombreuses pour accueillir cette belle opportunité.

Il a ensuite formulé ces mots : « Cette ceinture verte doit être considérée comme un pôle de croissance d’économie verte. Pour ce faire, bénéficier des résultats de la recherche pour enclencher des dynamiques intéressantes pour ‘’nourrir Ouaga’’ », avec par exemple, l’expérimentation des circuits courts de production, serait un formidable challenge. Il termine en exprimant son plaisir pour cette belle réussite, car c’est un projet qui améliorera la vie de nos citoyens.

L’Ambassadeur de la République de Chine, Lu Jian, se dit ravi d’assister à la cérémonie de remise du périmètre irrigué pour la production agroécologique sur la ceinture verte de Ouagadougou. Le diplomate constate qu’après plusieurs mois, grâce aux efforts conjoints de la municipalité de Shanghaï et de la Mairie de Ouagadougou, la coopération sino-burkinabè brille d’un nouvel éclat. Pour lui, ce projet reflète la volonté des amis burkinabè de promouvoir le développement durable qui protège l’environnement, tout en enrichissant le peuple. A l’entendre, c’est une forte coopération qui s’ouvre, car d’autres projets de développement sont en cours pour rendre le Burkina Faso plus prospère.

À cet effet, ce projet permettra d’atteindre des objectifs comme l’amélioration de l’environnement végétal, la promotion du développement agricole et la création d’emplois locaux. 

Le président de la Délégation spéciale, Maurice Konaté, à son tour, a décliné la procédure pour avoir accès à une parcelle du périmètre. En effet, cet aménagement bénéficiera à 200 personnes environ, dont des personnes déplacées internes. Pour les accompagner, une équipe technique participative aura la charge de sélectionner les bénéficiaires et de les installer sur le périmètre. Les femmes suivront une série de formations sur les meilleures pratiques agroécologiques, afin de donner une vie durable à l’espace vert. Cette cérémonie s’est achevée par une séance de reboisement.

Issaka DIALLA (Stagiaire)

 

Encadré

L’initiative présidentielle, une opportunité pour la population de la ville de Ouagadougou

‘’Le Burkina Faso, terre des Hommes intègres, traverse, depuis 2015, une crise sécuritaire sans précédent. Cette crise, qui va de pair avec la crise humanitaire, a rendu le quotidien de bon nombre de Burkinabè problématique. C’est pourquoi, l’adoption de l’Initiative présidentielle pour le développement communautaire en Conseil des ministres, le 30 août 2023, a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par nos populations. Et la Commune de Ouagadougou, qui a été choisie comme Commune pilote, s’est vue non seulement honorée, mais aussi mise à l’épreuve, en ce sens qu’elle doit réussir le pari de la mobilisation communautaire, gage de succès de cette initiative’’.

Commentaires
RAF
RAF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page